Les Canaries, en quelques mots

Image inconnu

À l’ouest des côtes marocaines, dans les eaux de l’océan Atlantique, l’archipel des Canaries se compose de 7 îles toutes plus sublimes les unes que les autres. Elles constituent une destination idéale pour les amoureux de la nature, les sportifs et les amateurs de farniente, de folklore coloré et d’histoire. Leurs paysages variés offrent des environnements contrastés, entre roches et falaises, volcans, plages et dunes sableuses. Les décors volcaniques séduisent et dépaysent instantanément. Ils côtoient des calderas luxuriantes, recouvertes de forêts aux espèces endémiques. Les côtes irrégulières aux criques paradisiaques sont célèbres dans le monde entier. Vous parcourez au fil de vos pérégrinations des petits villages folkloriques et traditionnels et des villes résolument modernes ! D’est en ouest, découvrez les îles de Lanzarote, Fuerteventura, Gran Canaria, Tenerife, La Gomera, La Palma et El Hierro au sud. Leurs paysages sont merveilleux et abritent de nombreuses réserves naturelles, à la faune et à la flore exceptionnelles. Leurs stations balnéaires sont réputées, mais vous appréciez aussi des criques et des plages plus isolées et tranquilles. Leurs reliefs montagneux ou volcaniques vous offrent des terrains de randonnée uniques et les sports nautiques sont à l’honneur sur les côtes. Une grande diversité pour vous étonner et vous plaire ! 

Quand Partir ?

Les îles Canaries jouissent d’un climat subtropical qui en fait une destination de rêve pour des vacances à toutes les périodes de l’année. Le climat, doux en été comme en hiver, vaut à l’archipel la dénomination de « printemps éternel ».

Entre octobre et juin, les températures sont comprises entre 15° et 25°, à l’exception de Tenerife, un peu plus fraîche entre janvier et mars. De juillet à septembre, les températures varient entre 25° et 30°. Vous pouvez ainsi profiter des richesses de l’environnement quelles que soient vos dates de séjours.

Si vous souhaitez éviter les fortes affluences touristiques, voyagez de préférence en mai, juin et septembre. Quant aux adeptes de surf, ils seront ravis de la qualité des vagues entre décembre et mars. Les randonneurs profiteront de paysages superbes en toute saison. L’hiver, prévoyez tout de même des chutes de neige dans les hauteurs, qui peuvent parfois vous empêcher d’accéder aux plus hauts sommets. Les précipitations sont concentrées sur le mois de décembre mais restent rares. 

Pourquoi Partir ?

La nature et les réserves naturelles

La diversité incroyable de la nature canarienne procure des environnements variés, où vous pouvez marcher, vous relaxer ou faire du sport en toute quiétude. Vous découvrirez des espaces naturels sauvages et préservés. L’archipel dispose de 4 parcs nationaux et de 6 réserves de la biosphère : leur écosystème est unique et beaucoup d’espèces de faune et de flore endémiques peuplent les forêts, les dunes, les caldeiras, les plages, criques et volcans. N’hésitez pas à explorer l’ensemble de ces sublimes paysages accompagné de guides spécialisés, pour découvrir plus en profondeur les secrets de ces îles enchanteresses.

                                  

L’observation d’une voûte céleste impressionnante

L’archipel est reconnu pour ses nombreux spots d’observation des étoiles. Son ciel est particulièrement clair et protégé de toute pollution lumineuse. Les passionnés d’astronomie seront comblés par les sites Starlight, nombreux sur les îles Canaries, protégées par la Loi sur la qualité astronomique des observatoires de l’Institut d'Astrophysique des Canaries. Sur l’île de Tenerife, les meilleurs sites d’observation sont notamment le belvédère de Masca, le belvédère de El Palmar et la montagne de Guajara. A La Palma, ne manquez pas la montagne de San Bartolo, le Volcan San Antonio, le Roque de los Muchachos, et Llano del Jable pour observer les étoiles.

 

Ses caves et fromageries

Les îles Canaries possèdent un riche héritage en ce qui concerne la gastronomie. Aujourd’hui encore, vin et fromage représentent une partie importante des repas traditionnels. Élaborés dans des environnements variés, les vins sont teintés de bouquets uniques et illustrent à merveille, en éveillant vos papilles, les contrastes et les couleurs locales. Les saveurs des vins changent radicalement d’une région à l’autre, en fonction des microclimats et des altitudes auxquelles les vignes grandissent. Les fromages, quant à eux, déclinent une infinité de textures et de goûts. Vous trouvez encore aujourd’hui des lieux de fabrication typiquement canariens à découvrir sans modération lors de visites et dégustations.

 

Ses golfs

Les passionnés de golf l’auront compris, les îles Canaries offrent des décors époustouflants, propices à accueillir de superbes greens. Toujours conçus dans le respect de la nature environnante, ces parcours vous transportent dans des paysages entre côtes et terres intérieures. Parmi les incontournables, le plus ancien golf d’Espagne, à Las Palmas de Gran Canaria, se trouve au bord d’une caldeira impressionnante et bénéficie, en guise de toile de fond, de falaises et de roches noires sublimes qui contrastent avec ses vertes pelouses. L’Amarilla et le Real Club de l’île de Tenerife sont également renommés ainsi que le Salinas de Antigua à Fuerteventura, connu pour son challenge stratégique et la précision de jeu qui s’impose.

En bref

 

La gastronomie

L’archipel propose une gastronomie à mi-chemin entre tradition et modernité, entre simplicité et créativité autour de la variété des parfums. Pleine de couleurs, d’intensité et de contrastes, à l’image de ses paysages diversifiés, la gastronomie canarienne est riche en saveurs. Les plats sont composés à partir d’ingrédients locaux et frais, avec le fromage et le vin à l’honneur. Les pommes de terre occupent une place centrale dans la cuisine canarienne. Non moins de 25 variétés traditionnelles sont encore cultivées sur l’île de Tenerife ! Si la melonera est très appréciée, la spécialité présente à toutes les cartes reste les papas arrugadas. Si vous souhaitez goûter à un repas ancestral, il faudra tester le gofio, une farine de céréales dorées, que les Guanches eux-mêmes consommaient. Il accompagne soupe, lait ou encore glaces et mousses sucrées. Les viandes consommées le plus régulièrement sur l’île sont le porc et le poulet, dégustés dans leur globalité et à toutes les sauces ! Le lapin est aussi un mets apprécié, particulièrement en ragoût, et la chèvre est au menu, cuisinée de façon traditionnelle, en ragoût ou soigneusement grillée. Les nombreuses sauces, appelées mojos, sont servies en accompagnement des plats typiques. Fumé au bois de figuier, le fromage d’El Hierro est particulièrement prisé. Les desserts occupent aussi une place importante dans le repas canarien, comme la quesadilla, un gâteau de fromage, ou encore la leche asada, une crème catalane revisitée, typique de l’île de La Gomera.

De nombreux restaurants vous proposent une cuisine au folklore très présent ou marqué d’une certaine modernité… Vous n’aurez que l’embarras du choix, alors attachez-vous à sélectionner les restaurants qui vous proposent des ingrédients frais, locaux et de qualité. 

 

L’histoire

Il semble que l’île ait été habitée dès 2 000 avant JC. Les peuples aborigènes, appelés les Guanches, ont une origine non corroborée, mais il est très probable qu’il s’agisse de peuples berbères, en provenance d’Afrique. Encore présents au Moyen-Âge, ils ont conservé leurs traditions et modes de vies ancestraux, habitant dans les nombreuses grottes naturelles ou artificielles des îles, en particulier de Tenerife. Cette période est marquée par une occupation très variée des îles, avec un grand nombre de petits royaumes régulièrement en conflit. Dès le 15e siècle, le colonialisme fait des ravages, mené par le Normand Jean de Béthencourt, sous l’égide de l’Espagne. San Cristóbal de La Laguna devient une capitale et se développe ; Santa Cruz occupera plus tard cette fonction. Les îles sont convoitées par les Anglais, les Hollandais, les Espagnols et les Marocains, provoquant de nombreuses batailles navales ou terrestres. Elles sont en effet un lieu stratégique de ravitaillement pour les équipages en partance pour le Nouveau Monde. Christophe Colomb y fait d’ailleurs halte en 1492, sur la route de l’Amérique.

L’économie de l’archipel est liée depuis toujours aux cultures, qui imprègnent encore le paysage aujourd’hui. Canne à sucre, vigne, banane, carmin : développement ou déclin se font au gré des conflits politiques, notamment pendant les deux guerres mondiales.

A partir des années 1960, l’archipel commence à s’ouvrir au tourisme et devient rapidement un lieu de villégiature prisé.

 

La culture

La culture hispanique est, fort logiquement, bien ancrée dans les traditions de l’archipel. Les journées commencent tard et s’adaptent au climat local, avec la traditionnelle pause espagnole en milieu de journée. La famille est au cœur de la vie quotidienne et l’ambiance se veut conviviale et accueillante. C’est le castillan qui est la langue courante de l’archipel, avec quelques noms de localités en langue Guanche. L’influence espagnole se note tant dans la culture que le folklore, les arts, l’architecture ou encore la gastronomie. De nombreux villages et villes sont construits selon des plans coloniaux, avec des tracés urbains typiquement espagnols. Témoignage flagrant de cette influence : la ville de San Cristóbal de La Laguna, d’ailleurs inscrite au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco en 1999. Ses superbes monuments de style colonial allient des balcons de bois aux patios luxuriants. Les églises et les cathédrales sont un mélange de styles néo-classique et latino-américain, entre sobriété et influences artistiques très créatives.

Malgré une ferveur religieuse modérée, les fêtes religieuses ont toute leur importance et célèbrent avec enthousiasme les saints locaux et chrétiens. Le Carnaval de Santa Cruz à Tenerife est l’évènement à ne pas manquer. C’est le deuxième plus grand festival au monde ! De nombreux musées se visitent gratuitement et permettent de découvrir des expositions superbes, témoignages de la culture et de l’histoire de l’archipel. Le théâtre est également présent et la scène artistique se veut aussi variée que l’environnement naturel de ces îles.

 

Les sports et loisirs

Les îles Canaries constituent un immense terrain de jeu en plein air. Elles permettent de pratiquer vos activités favorites en toute liberté et dans un cadre naturel tout à fait exceptionnel. Les températures clémentes tout au long de l’année offrent un environnement idéal pour tous les sports aquatiques, du snorkeling  en passant par le surf, la planche à voile, le kitesurf, le voilier et la nage. Les fonds marins à la biodiversité protégée sont d’une grande beauté et l’eau cristalline vous laisse bénéficier d’une flore et d’une faune parfaitement observables. Ces îles offrent une grande diversité de paysages et de nombreux chemins balisés de randonnée vous mènent de montagnes en volcans, en passant par des forêts, des criques et des sources rafraîchissantes. De même, les amateurs d’escalade trouveront de nombreux sites où roches et falaises se prêtent à la pratique de ce sport à sensation. Le VTT est très prisé, des sentiers se prêtent particulièrement au cyclisme et vous laissent découvrir, à votre rythme et selon votre niveau, d’incroyables décors sauvages. Le golf est également à l’honneur avec ses nombreux terrains somptueux. À cela s’ajoute la pratique de sports ancestraux, datant des premières peuplades de l’archipel. Découvrez ainsi le folklore sportif avec les jeux de bâtons, la lutte canarienne ou encore la voile latine canarienne qui nécessite une grande dextérité et maîtrise des contrepoids. Lié à l’histoire agricole des Canaries, le lever de charrue est toujours très populaire, tout comme la poussée de pierre ou le déplacement de bétail. Lors de votre voyage aux Canaries, préparez-vous à vivre une expérience sportive, un séjour actif exaltant !

Les lieux incontournables

Roque Nublo (Gran Canaria)

Le Roque Nublo est un trésor naturel de l’île de Gran Canaria, situé à seulement 5 km de la ville de Tejeda. Brut, sauvage et prodigieux, c’est l’emblème de l’île ! Ce monolithe de basalte de plus de 80 mètres de hauteur semble regarder vers l’horizon, depuis la falaise où il est perché, à 1 813 mètres au-dessus de la mer… Entre ciel et terre, il résulte de l’activité volcanique de l’île, il y a quelque 4,5 millions d’années. Roque Nublo, littéralement, « rocher des nuages », doit son nom aux nuages qui l’environnent régulièrement. Le Roque Nublo fut un lieu de culte pour les Guanches, peuple aborigène des îles Canaries. Il est aujourd’hui un point de repère autour duquel a été créée une zone naturelle protégée depuis 1987.

Un parcours de randonnée bien connu des amateurs de marche vous y conduit. Au départ, vous parcourez cinq kilomètres au cœur d’une faune et d’une flore préservées, dans une enfilade de ravins et de vallées. Vous avez la possibilité d’emprunter un chemin moins long, de seulement 1,5 km. Vous admirez en chemin les barrages impressionnants de Las Niñas, Chira et Soria, avant de croiser la route des villes d’Artenara et Acusa. Vous traversez ou apercevez les pinèdes de la région, Ojeda et Inagua. Vous rejoignez, enfin, le Roque El Fraile, puis le Roque de La Rana avant d’atteindre le majestueux Roque Nublo. Il est facile alors de laisser son imagination voyager vers des temps ancestraux, tant l’horizon ici inspire et fait rêver…

 

Puerto del Carmen (Lanzarote)

Superbe station balnéaire de l’île de Lanzarote, Puerto del Carmen est idéalement située sur la côte est, à quelques minutes de l’aéroport et d’Arrecife, la capitale de l’île. Cet ancien village de pêcheurs a été joliment préservé. Avec ses maisons blanches qui bordent la côte, son architecture et son atmosphère sont restées authentiques. C’est une ville animée, où les boutiques et les restaurants sont nombreux. La vie nocturne est intense à Puerto del Carmen : ses bars, pubs et discothèques vous donnent le choix et vous permettent de vous amuser. Son port est particulièrement charmant, avec ses barques traditionnelles amarrées en enfilade.

Lorsque vous visitez Puerto del Carmen, prenez le temps d’observer la vie sous-marine. C’est une activité très répandue dans la ville et plusieurs options s’offrent à vous pour l’explorer : sous-marin, catamaran glass bottom ou encore voilier. Les fonds marins de la région sont singuliers du fait de leur passé volcanique très actif, et les poissons que vous apercevez sont colorés et variés. Vous avez la possibilité de pratiquer de nombreuses activités nautiques : kite surf, surf, et planche à voile, principalement sur la plage de Matorga. La plongée et la pêche en bateau et hors-bord sont aussi des activités très répandues. De retour sur la terre ferme, profitez des plages de sable fin et doré Playa Grande et Playa de los Pocillos, parfaites pour un moment de détente ! Puis, découvrez les itinéraires de randonnée proposés au départ de la station balnéaire.

Situé à Puerto del Carmen, l’Hôtel Bellevue Aquarius 3* se fera un plaisir de vous accueillir.

 

El Cotillo (Fuerteventura)

Situé au nord-ouest de l’île de Fuerteventura, El Cotillo est un village de pêcheurs qui dispose de deux ports : l’un traditionnel et exposé aux vents, et le second créé au 20e siècle. L’atmosphère de la ville est tout à fait surprenante, car ses avenues et certains de ses bâtiments sont déserts, vous donnant parfois l’impression de déambuler dans une ville fantôme. Cette caractéristique en fait un lieu apprécié pour se reposer et se détendre en toute quiétude. Le charme de l’ancien port et des quartiers plus traditionnels du village opère instantanément. Non loin, visitez l’église Notre-Dame du Bon Voyage, dédiée aux pêcheurs… Elle est intimiste, et son architecture est typique des lieux de cultes canariens.

À l’est de El Cotillo le volcan Calderón Hondo se dresse à 157 mètres d’altitude. Son activité a façonné les reliefs et paysages environnants. Plusieurs randonnées vous permettent de découvrir la géologie, la flore et la faune de la région. El Cotillo est aussi une petite station balnéaire paisible, dont la plage de sable fin peu fréquentée invite à une détente tranquille, enveloppé d’effluves salés, de brise marine et de la chaleur d’un climat toujours au beau fixe. Ses eaux transparentes et turquoise vous permettent d’organiser des expéditions de snorkeling. Ôvoyages recommande particulièrement ce spot de plongée pour les débutants et les enfants : les nombreuses piscines naturelles permettent de se lancer sans trop de profondeur, en toute confiance et sécurité ! Au sud du lagon, le vent s’intensifie et de plus grosses vagues se forment, créant ainsi un environnement idéal pour le surf et le wind surf.

 

Parc national de Timanfaya (Lanzarote)

L’île de Lanzarote est connue pour son activité volcanique sans commune mesure. Trois quarts de ses terres ont été ensevelis sous la lave incandescente et les cendres d’une centaine de volcans. Son paysage est donc unique, à peine reconquis par la végétation timide…

Le Parc National de Timanfaya, au sud-ouest de l’île, est entouré de montagne et de côtes sauvages. Son décor est fantasmagorique : rocheux et désert, composé de coulées de laves et de cônes volcaniques. Du haut de la Montaña Rajada, s’élevant à 350 mètres, vous bénéficiez d’un panorama sublime sur ces étendues d’une beauté époustouflante. Profitez d’un circuit guidé de 14 km en autocar pour découvrir son histoire et sa géologie singulière. Parcourez aussi la Valle de la Tranquilidad, une étendue recouverte de cendres volcaniques depuis la dernière éruption… C’est un lieu paisible et surprenant, à la beauté extraordinaire. De même, arpentez le Macizo del Fuego, volcan central de l’éruption, dont les pentes présentent des scories et plusieurs couches de lave, datant d’éruptions différentes. Ce « massif du feu » dégage encore une chaleur impressionnante, et des cheminées alignées plantent un décor fantastique. En certains lieux du Parc, la chaleur est telle que la végétation peut s’enflammer au contact du sol. C’est le cas par exemple à Islote de Hilario. Rendez-vous aussi au cratère Corazoncillo et admirez sa remarquable caldeira.

La végétation du Parc National de Timanfaya reste minimale, avec quelques fougères, buissons et plantes succulentes.

Plusieurs hôtels sont idéalement situés, à proximité de ce lieu incontournable. Nous vous recommandons par exemple de goûter à la quiétude de l’Hôtel The Mirador Papagayo 4*.

 

Grotte Cueva de los Verdes (Lanzarote)

Visitez cette sublime grotte naturelle, formée par l’activité volcanique de l’île de Lanzarote, il y a quelque 2 500 à 4 000 ans. Mise en lumière par l’artiste local Jesús Soto et par César Manrique, ses parois et ses roches sont lumineuses et colorées. Un effet sonore vous accompagne et vous berce dans cette découverte exaltante. Les galeries vous transportent dans un autre monde, sur deux kilomètres de parcours, à la croisée de la géologie et de votre imaginaire, au fil des découvertes naturelles et colorées spectaculaires… En certains points, la grotte peut atteindre 50 mètres de hauteur, créant ainsi une voute époustouflante.

Non loin de ce site naturel exceptionnel, des coulées de lave constituèrent des boyaux en direction de l’océan. Elles se sont solidifiées, créant ainsi un tunnel de 7 km sous terre et sous l’océan. Ce tunnel de lave noire relie le cratère du volcan de la Corona à l’eau. La légende raconte qu’il mènerait à la cité disparue d’Atlantide, d’où son surnom de « tunnel de l’Atlantide ». Il fut, aussi, à de nombreuses reprises, le lieu de refuge des habitants de l’île, lors d’attaques de pirates et de chasseurs d’esclaves.

Prolongez votre visite par la découverte de la grotte-jardin, conçue par César Manrique, un lieu de luxuriance paisible, ou verdure et roche se côtoient. Un petit paradis impertinent à la beauté tranquille.

 

San Cristóbal de La Laguna (Tenerife)

La ville de San Cristóbal de La Laguna est inscrite au Patrimoine de l'Humanité de l'UNESCO. Ancienne capitale de Tenerife, son histoire est particulièrement riche. Elle a d’ailleurs gardé sa prééminence en ce qui concerne les affaires universitaires et épiscopales.

Son architecture colorée, ses rues piétonnes et son tracé linéaire sont caractéristiques de la période coloniale. Elle ne comporte pas de fortifications, ce qui constitue sa singularité. Ôvoyages vous recommande de pérégriner dans son quartier historique afin de vous imprégner de la culture locale et du folklore. En chemin, vous observez de nombreuses églises, notamment celle deLa Concepción, appréciée pour ses qualités architecturales et artistiques, ou encore l’église del Cristo de la Laguna ou l’Ermitage de San Miguel. Vous admirez aussi des couvents, en particulier celui de Santa Catalina, datant du 17e siècle. Ce couvent est une édification majeure de la ville, dont l’austère apparence ne laisse en rien deviner les riches et sublimes intérieurs. Vous découvrez aussi des monuments historiques tels les palais de Nava ou de Salazar, dont le style allie influences baroque, néo-classique et maniériste. Contemplez les nombreuses maisons seigneuriales des 17e et 18e siècles qui témoignent du passé florissant de San Cristóbal de La Laguna. Explorez aussi la cathédrale du Christ, sa façade de style néo-classique et ses multiples chapelles. Ne manquez pas d’apprécier l’architecture unique de l’Université San Fernando, la seule des îles Canaries.

La ville bénéficie aussi d’une situation idéale  à proximité de superbes plages, pour vous relaxer et profiter d’activités aquatiques.

 

Las Cañadas del Teide (Tenerife)

Au centre de l’île de Tenerife, le Parc National Las Cañadas del Teide est un havre de paix naturel, apprécié des randonneurs et des amateurs de géologie et de volcanisme. Ce Parc National préservé a été classé au Patrimoine Naturel de l’Humanité de l’UNESCO en 2007. Il vous plonge au cœur d’une faune et d’une flore sauvages, brutes et magnifiques. Le volcan Teide, s’élevant à 3 718 m d’altitude et point culminant d’Espagne, se dresse dans un décor aride à la beauté époustouflante. Vous avez la possibilité d’accéder à son cratère, dont la circonférence de 48 km impressionne. Plusieurs options s’offrent à vous. Prenez part à une visite guidée, avec une randonnée de 6 heures de marche qui vous offre des panoramas sur l’ensemble des îles Canaries. Vous pouvez opter pour une montée en téléphérique, qui nécessite une autorisation préalable.

La végétation du Parc National est tout à fait singulière. Si elle paraît sèche une grande partie de l’année, le printemps est un moment exceptionnel pour observer la période de floraison et de reproduction de la faune. Et malgré un environnement rude, sur des rochers ou sédiments volcaniques, souvent au-dessus des nuages et toujours à proximité de la lave, les fleurs s’épanouissent entre avril et juin, avec leurs couleurs éclatantes !

Si vous restez une nuit dans cet environnement magique, rendez-vous à las Cañadas del Teide, une plateforme rocheuse qui surplombe la mer et vous laisse apercevoir un superbe tableau naturel. Ce spot d’observation des étoiles, labellisé « destination touristique Starlight » du fait de son ciel incroyablement dégagé, sera un moment fort de votre visite du parc. En août, vous aurez peut-être le privilège de voir des pluies d’étoiles filantes.

 

Le cratère de Taburiente (La Palma)

La Caldera de Taburiente est un monument naturel aux dimensions extraordinaires, avec ses 10 km de diamètre et 1 500 m de profondeur. Devenu parc national depuis 1954, il est une visite incontournable de l’île de La Palma. Ce parc abrite les plus hauts sommets l’île : le Roque de Los Muchachos, qui s'élève à 2 426 m, le Pico de la Cruz, haut de 2 351 m, la Piedra Llana, qui culmine à 2 321 m d'altitude, le Pico de La Nieve et ses 2 236 m, et la Punta de Los Roques, haute de 2 085 m… Un lieu idéal pour les amateurs de nature et de randonnée qui se laisseront aisément captiver par cet environnement magique. Explorez les lieux entre falaises abruptes, rochers saillants, pics, cascades et ruisseaux. Découvrez les espèces endémiques de la flore, notamment le fameux pin canarien, dont les racines robustes s’implantent dans des terrains rudes et dont l’écorce épaisse lui permet de se protéger du feu et de se régénérer.

Lors de votre aventure dans ces grands espaces naturels, prévoyez une visite du centre d’accueil, la salle d’exposition est une véritable mine d’informations sur les lieux.

Le Parc National est aussi un lieu de prédilection des passionnés d’astronomie puisque le plus grand télescope d’Europe y a été aménagé à 2 400 mètres. C’est un lieu idéal d’observation des étoiles…

Pour prolonger l’aventure, pensez à réserver une chambre à l’Hôtel H10 Taburiente Playa.

 

Le mont de los Muchachos (La Palma)

En visite sur l’île de La Palma, Ôvoyages vous conseille de vous rendre au Roque de Los Muchachos. C’est l’un des sites à ne pas manquer lors d’un séjour aux îles Canaries ! Perché à 2 396 mètres au-dessus de l’océan, vous l’atteignez en cheminant sur le sentier GR-131, un superbe challenge pour les amateurs de randonnée. De ces hauteurs, le panorama qui s’offre à vous est sans commune mesure. Vous admirez le Parc National de la Caldera de Taburiente, la caldeira profonde de 1 500 mètres, couverte d’une végétation luxuriante et sauvage, l’intérieur des terres de l’île et parfois même quelques-unes des îles de l’archipel.

Labellisé « Starlight », le parc est particulièrement reconnu et apprécié pour l’observation des étoiles. 10 télescopes bien différents y sont mis à disposition pour observer le ciel étoilé. Si le télescope SuperWasp fut installé pour repérer les planètes extrasolaires, et le GTC est encore aujourd’hui le plus grand télescope optique du monde. Quant au télescope William-Herschel, il a notamment permis de découvrir une étoile et ce qui semble être un trou noir... Un grand nombre de visites gratuites sont organisées, qu’elles soient en extérieur pour découvrir la géologie, la faune et la flore locales, ou dans l’Observatoire d’Astrophysique. Ôvoyages vous recommande de faire cette visite en famille, c’est un lieu très apprécié des petits et des grands.

Si vous souhaitez rester le soir, pensez à vous équiper de vêtements chauds, et prévoyez le pique-nique : les restaurants se trouvent à une heure de route du parc.

 

Village de San Andrés y Sauces (La Palma)

Sur l’île de La Palma, prenez la direction du nord-est pour vous rendre à San Andrés y Sauces. Le village est une merveille. Initialement indépendantes, les localités de San Andrés en bord de côte et Sauces à flanc de montagne ont été réunies suite à une crise économique. Le village allie donc la beauté des paysages côtiers aux époustouflants panoramas de montagnes. Son passé colonial se reflète dans ses maisons blanches à l’architecture typique des îles Canaries ainsi que dans ses superbes rues pavées. Au cœur du village, plusieurs monuments vous raviront, à commencer par la demeure de Quinto, datée du 16e siècle et dont l’architecture illustre la beauté du folklore local. Visitez aussi la superbe église San Andrés, fondée au 17e siècle dans un style renaissance. Elle laisse un témoignage frappant des conquérants espagnols. Ses peintures et ses sculptures flamandes en bois sont des trésors artistiques qu’il vous plaira d’admirer.

Le village et sa région sont des lieux de prédilection pour les randonneurs : ils sont à proximité de plusieurs sites naturels d’une beauté sauvage. Aventurez-vous dans la forêt de lauriers de Los Tilos, ou encore à travers le surprenant parcours de Los Nacientes de Marcos y Cordero et ses 13 tunnels à même la roche, au milieu d’une nature abondante. Vous avez aussi la possibilité de vous rafraîchir dans les piscines naturelles de Charco Azul ou de vous baigner sur la plage de Puerto Espíndola.

Les lieux insolites

Dunes de Maspalomas (Gran Canaria)

Ôvoyages vous recommande particulièrement de plonger au cœur de ces surprenantes dunes de sable. S’étendant sur près de 4 km, ce sont 400 hectares d’étendues sableuses qui s’étalent sous vos yeux émerveillés. Parcourez ces dunes, dont certaines atteignent 10 mètres de hauteur. Décor sans cesse remodelé par le vent marin, ce désert côtier bénéficie d’un écosystème unique ! Son environnement est inattendu et permet à une faune extraordinaire d’évoluer là, comme le lézard géant des Canaries et l’oiseau du désert appelé la Huppe Fasciée. Plus communément, vous rencontrez un grand nombre de lapins. En poursuivant votre marche dans ces étendues sauvages à la suite des oiseaux migrateurs, vous distinguez l’empreinte d’une ancienne lagune sur le site de Charca. Il s’agit aujourd’hui d’une mare devenue le lieu de rassemblement de ces espèces migratoires. Continuez jusqu’à la palmeraie, non loin de là. Ces trois sites constituent des écosystèmes d’une grande diversité et composent une réserve naturelle magique.

À travers ce désert, votre point de repère est le grand phare qui se trouve au bord de la mer. Les plages environnantes offrent des havres de paix isolés, qui permettent aux naturistes de s’installer en toute quiétude. Si vous êtes surfeur, c’est aussi un lieu idéal qui bénéficie d’une bonne exposition au vent.

Près des dunes de Maspalomas, l’Hôtel Lopesan Costa Meloneras vous accueille ; il offre une situation idéale pour profiter de ce lieu d’exception.

 

Playa de Güi Güi (Gran Canaria)

Située sur la côte ouest de Gran Canaria, la playa de Güi Güi est l’une des plages les plus somptueuses des îles Canaries. Une étendue paradisiaque que vous pourrez atteindre à pied : comptez entre 2 et 3 heures pour parcourir 5 kilomètres. Cette marche nécessite un bon entraînement. Ôvoyages vous recommande de vous lancer dans cette expédition si vous pratiquez régulièrement la randonnée. C’est une promenade exceptionnelle qui vous offrira de sublimes panoramas, notamment sur l’île de Tenerife et son volcan. Rassurez-vous, des solutions alternatives permettent de rejoindre la playa de Güi Güi. Rendez-vous sur la plage en bateau ou en jet ski au départ de Mogán ou La Aldea de San Nicolás, pour profiter pleinement de toute sa quiétude et agrémenter votre séjour d’une expédition rafraîchissante et exaltante sur l’eau.

La plage s’étend entre falaises et océan. Son eau est cristalline et son étendue sableuse permet de profiter d’un environnement calme et chaleureux. C’est une plage connue et fréquentée par les naturistes.

 

Isla de Lobos (Fuerteventura)

Ôvoyages conseille de prévoir une journée pour la découverte de l’île de Lobos. Embarquez pour une expédition en bateau d’une vingtaine de minutes et accostez sur l’île des loups, nom donné aux phoques moines de la région. À quelques minutes du port, appréciez le folklore culturel en arpentant El Puertito, une bourgade aux maisons typiques, blanches et bleues. Prenez la direction des lagunes proches, et profitez du calme et de la beauté de ces espaces magiques du nord de l’île.

Terres arides, marais salants, criques rocheuses et sableuses somptueuses : explorez l’île, cette réserve naturelle protégée à la beauté époustouflante, concentrée sur 5 km². L’île de Lobos ne fait pas exception : comme toutes les îles de l’archipel, elle abrite un volcan, créant ainsi un décor singulier. Haut de 127 mètres, il vous permet d’apercevoir l’ensemble des îles proches ainsi que la diversité des paysages qui vous entourent. Prévoyez de visiter le centre d’interprétation, pour comprendre cet environnement naturel unique, appréhender sa biodiversité insulaire, son écosystème et ses caractéristiques géologiques. Randonnez sur ses chemins balisés et soyez vigilant en adoptant une attitude respectueuse de ce lieu sauvage, parfois fragile. Observez des espèces endémiques comme l’Aeonium Balsamiferum, une plante grasse aux effluves odorants délicieux.

Pour vous détendre, prévoyez une halte agréable à la playa de la Concha, dont le sable fin vous ravira. C’est aussi le lieu idéal pour pratiquer le snorkeling, puisque ses eaux cristallines vous offrent un magnifique aperçu de la biodiversité marine.

 

Musée sous-marin Atlantique (Lanzarote)

Le Museo Atlántico est une véritable œuvre à la croisée d’un monde marin sauvage et d’un concept artistique remarquable. Le projet a été conçu par l’artiste Jason deCaires Taylor, qui n’en était pas à son coup d’essai : c’est sa troisième création de la sorte, après Grenade et Cancún. Il a cette fois réalisé son projet au large de la plage Blanca.

Il s’agit d’un musée marin, accessible aux plongeurs, aux petits sous-marins et aux bateaux à fond de verre.  Près de 250 statues hyperréalistes, aux formes humaines, ont été immergées à 10 mètres de profondeur. Elles constituent une superbe composition de scènes du quotidien et de compositions allégoriques et poétiques. Certaines statues ont été réalisées à partir de moulages des habitants de la région.

Ce projet engagé se veut porteur de valeurs écologiques et humanistes. L’artiste souhaite promouvoir la protection des océans et rendre hommage aux migrants qui n’ont jamais atteint les rives espagnoles. Les sculptures ont été moulées dans un matériau marin non-polluant. Elles deviennent peu à peu des récifs marins artificiels, et offrent un environnement favorable à la biodiversité. Vous pouvez déjà apercevoir coraux et poissons évoluer dans ce cadre artistique époustouflant où nature et art s'entremêlent pour ne faire qu’un. Ôvoyages vous conseille vivement cette visite surprenante et hors normes !

 

Ravin de Masca (Tenerife)

Imaginez-vous sur des falaises rocheuses tombant à pic dans des vallées verdoyantes de palmiers. Figurez-vous des promontoires escarpés et irréguliers, des pics pierreux aux couleurs orangées et brunes, des ravins vertigineux et sauvages. C’est exactement le décor sauvage qui vous attend dans la région du Ravin de Masca ! Ôvoyages vous recommande de randonner dans ces hauteurs, certainement l’un des lieux les plus impressionnants à traverser à pied… La descente des gorges de Masca est un itinéraire qui saura vous subjuguer, l’un des plus somptueux de tout l’archipel des Canaries.

Au départ de Caserio de Masca, vous admirez le village à flanc de roche, dont les constructions architecturales typiques illustrent une ingéniosité extraordinaire et reflètent les traditions et le folklore canarien. Puis, vous prenez la direction du ravin et descendez pendant une randonnée de 3 heures, sur un chemin bordé de roche et de pierre. Vos sens sont en éveil dans cet environnement aventureux, qui semble à la fois dangereux et époustouflant de beauté. Les mythes locaux racontent que ces sentiers étaient utilisés par les pirates ! Une légende largement alimentée par ce milieu naturel sauvage. Cette marche vous emmène sur les rives d’un canyon et sur une plage merveilleuse et accueillante. C’est l’occasion de se rafraîchir après l’effort dans ces paysages contrastés.

L’idéal pour conclure cette superbe expédition est de poursuivre la découverte en embarquant sur un bateau à destination de Puerto de Los Gigantes. Depuis votre embarcation, vous découvrez un nouveau point de vue sur les falaises colossales et aurez peut-être la chance d’admirer des dauphins.

Tout près de Masca, profitez du luxe et de l’accueil de l’Hôtel Be Live Experience 4* pour vous ressourcer dans un cadre paradisiaque.

 

Sources de Marcos y Cordero (La Palma)

Prenez la direction du nord de La Palma et empruntez le chemin de randonnée attenant à un canal d’eau de source. Le paysage que vous découvrez est une alliance naturelle audacieuse, entre roche irrégulière blanche et grise et végétation luxuriante. Vous arpentez ce sentier qui vous porte à travers 13 tunnels creusés dans la roche et découvrez des parterres recouverts de pins canariens endémiques. Ces passages souterrains tantôt longs, tantôt sombres, promettent des moments d’exaltation. L’eau goutte le long des parois, créant ainsi une atmosphère toute particulière. Sous vos yeux, de somptueux panoramas se dévoilent, notamment le Parc National de la Caldera de Taburiente. Ces environnements typiques des îles volcaniques vous offrent une diversité sublime, entre falaises et montagnes, forêts verdoyantes, cascades et petites rivières parsemées çà et là. Le canal débouche sur le ravin del Agua, idéal pour une halte reposante et rafraîchissante.

L’itinéraire de randonnée appelé « Parcours des sources de Marcos y Cordero » est à proximité de la ville de San Andrés y Sauces. Il représente une boucle de 7 kilomètres de marche sur un chemin agréable. Vous traversez des paysages à l’abondance digne d’Eden, dont la quiétude vous permet une échappée belle appréciable. La forêt de lauriers autochtones de Los Tilos est un véritable trésor de la nature et vous transporte à l’époque préhistorique avec ses arbres aux feuilles géantes. Comptez entre 3 et 5 heures pour ce parcours, en fonction de votre entraînement et de votre condition physique. 

Les itinéraires conseillés

 

Sur les pas des Guanches (Gran Canaria)

Distance : environ 90 km

Durée : 2 jours

Les Guanches sont les peuples autochtones des îles Canaries. Ils désignaient d’abord les indigènes de l’île de Tenerife, puis le terme fut généralisé pour l’ensemble des habitants de l’archipel. Ôvoyages vous propose un itinéraire à la découverte de leur histoire, leurs traditions et leur folklore à travers des sites archéologiques intéressants. Vous découvrez d’abord l’exceptionnelle  nécropole de Maipés à proximité de Puerto de Las Nieves. On y dénombre 700 tombes guanches. Puis, vous suivez la direction de Gáldar, pour explorer la Cueva Pintada, une grotte où de sublimes peintures rupestres vous attendent. Ne manquez pas de visiter le musée attenant. Prenez ensuite la direction de Tara, où des grottes creusées et des outils découverts lors de fouilles prouvent l’occupation de ces terres par les Guanches. Ne manquez pas les caves et habitations de Tufia, située dans une crique rocheuse à l’eau transparente idéale pour le snorkeling. Enfin, vous visitez les superbes sites archéologiques de Cuatro Puertas et de Guayadeque, à voir absolument si vous n’avez que peu de temps à consacrer à l’histoire locale.

 

De El Portillo au Teide (Tenerife)

Durée : 5 heures

Cet itinéraire à travers le Parc National du Teide vous fait partir de El Portillo, un jardin extraordinaire qui rassemble et reproduit l’environnement endémique de l’île et en particulier du parc. Vous profitez des allées surprenantes, véritables laboratoires à ciel ouvert qui permettent la compréhension de la biodiversité locale et favorisent la reproduction d’espèces menacées. Au départ du centre de visiteurs, rendez-vous au téléphérique pour atteindre 3 555 mètres d’altitude. De là, optez pour la randonnée à destination du cratère et bénéficiez d’un panorama extraordinaire à perte de vue sur l’intérieur des terres et les autres îles de l’archipel qui se dessinent à l’horizon. Vous pouvez aussi choisir de parcourir l’itinéraire appelé Mirador Pico Viejo qui vous mène sur le versant nord du Teide, avec sa géologie rocheuse impressionnante.

 

Chemin de randonnée de la Faya, entre pinède et côte (La Palma)

Durée : 5 heures

Distance : 14 kilomètres

Sur l’île de La Palma, cet itinéraire extraordinaire vous transporte dans une nature époustouflante. Il est facilement praticable, convient ainsi aux débutants et vous permet d’apprécier une vue panoramique sublime. Vous traversez d’abord la pinède d’El Paso, dont les hauteurs plus dégagées sont parsemées de maisons colorées. Ôvoyages vous conseille de prendre la direction de la mer et de faire une halte à la Villa de Mazo. À proximité du village, vous découvrez sur les pentes des vignobles au raisin généreusement gorgé de soleil, avec leurs petits édifices de conservation en pierres sèches de la région. En route, profitez du belvédère Faya pour plonger votre regard dans l’horizon, entre océan, roche et luxuriance. Vous apercevez aussi les villes de Breña Alta, Breña Baja et Santa Cruz de La Palma. En fin de randonnée, vous avez le plaisir de vous baigner sur la playa del Hoyo, un lieu paisible pour un moment relaxant. 

Guide pratique

Infos pratiques

Lorsque vous voyagez dans l’archipel des îles Canaries, vous devez être muni d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité de l’un des pays de l’Union Européenne, en cours de validité. Cet archipel étant espagnol, vous n’avez aucunement besoin de visa, si vous êtes de nationalité européenne.

Le fuseau horaire diffère d’une heure seulement. Il vous faut retarder votre montre d’une heure à votre arrivée.

La monnaie en vigueur sur l’ensemble de l’archipel est l’euro et la langue parlée est l’espagnol.

Le rythme espagnol est de rigueur sur les îles et les amplitudes horaires des magasins et boutiques sont généralement comprises entre 10 heures et 22 heures. Notez néanmoins que les restaurants ouvrent tardivement, avec généralement deux services dans la journée. Le premier de 13h à 16h et le second de 18h à 23h, voire minuit dans les villes plus importantes.

Si vous n’avez aucune obligation en ce qui concerne les vaccins, Ôvoyages vous recommande vivement, comme pour l’ensemble de vos voyages, d’être au minimum vacciné contre le tétanos. Pour votre bien-être, prévoyez des protections solaires avec un indice élevé, des chapeaux et de l’anti-moustique. De même, il est conseillé d’avoir sur vous, lors de vos expéditions et randonnées, une petite trousse de premiers soins. Sachez que vous pouvez boire l’eau du robinet sur l’ensemble de l’archipel.

Inutile d’apporter des adaptateurs, les prises électriques sont les mêmes que sur le continent.

 

Que mettre dans sa valise

Ôvoyages vous recommande de préparer soigneusement votre valise pour votre voyage aux Canaries.

Les indispensables vestimentaires sont les suivants :

-          Des vêtements légers et confortables en matières naturelles telles que le coton et le lin pour vous permettre d’être à l’aise au printemps et en été où les températures peuvent être élevées.

-          Des vêtements un peu plus chauds lorsque le vent se lève, en soirée ou sur la côte, pour vos expéditions en bateau notamment.

-          Votre maillot de bain et vos masque, tuba et palmes pour vos baignades et le snorkeling.

-          Des chaussures de randonnée confortables si vous prévoyez de marcher.

N’oubliez pas de constituer une trousse à pharmacie avec les médicaments et accessoires de premiers secours et pour tous les petits bobos.

Pour emporter avec vous une parcelle du pays, pensez à prendre votre appareil photo, vous serez heureux de pouvoir immortaliser les somptueux panoramas des îles.

Il est également utile d’avoir un dictionnaire français-espagnol pour vous permettre de vous exprimer et vous faire apprécier des locaux qui aiment voir l’effort d’adaptation dont vous pouvez faire preuve.

Enfin, pour des questions pratiques, scannez vos pièces d’identité en cas de perte.

 

Conseils

Les habitants de l’archipel ont la réputation d’être accueillants. Toutes les îles bénéficient d’une ambiance chaleureuse et hospitalière qui vous ravira. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des locaux pour vos itinéraires, vos visites ou tout problème que vous pourriez rencontrer, ils se feront un plaisir de vous apporter aide et conseils.

TVA et pourboires

Les restaurants et bars des îles Canaries n’affichent pas tous la TVA, vérifiez toujours si elle est comprise, afin de ne pas vous laisser surprendre en payant l’addition. N’oubliez pas d’ajouter environ 10 % du prix global à la note finale, le pourboire sera apprécié.

Sécurité

Les îles Canaries sont sûres. La principale précaution que vous devez prendre concerne les vols, il est ainsi préférable de toujours surveiller vos affaires en particulier lors de vos baignades.

Si vous conduisez, sachez que de nombreux contrôles routiers sont organisés sur l’ensemble de l’archipel.

Personnes à mobilité réduite

Les îles Canaries ne sont pas les mieux équipées pour les personnes handicapées. Nombre de commerces et de restaurants ne disposent pas d’installations.

Pour vous repérer au mieux, voici un guide d’accessibilité : www.spain-grancanaria.com/fr/disabled.html

Pour louer du matériel spécialisé, vous pouvez vous rendre sur :

www.mobilityabroad.com pour Grande Canarie, Lanzarote et Tenerife et www.orangebadge.eu

Transports

Les routes sont en parfait état et la signalisation lisible. Vous pouvez donc rouler en toute sérénité. Sachez lorsque vous conduisez que la limitation sur les autoroutes est de 120 km/h. Les loueurs sont nombreux, vous retrouvez l’ensemble des compagnies présentes sur le continent.

Le réseau de bus est également de bonne qualité sur l’ensemble des îles Canaries. Les bus desservent les villages et petites localités, même les plus isolés.

Vous avez aussi la possibilité de faire appel aux taxis. Ils sont relativement bon marché et votre course pour relier deux villes ne dépassera pas 15 euros.

 

Jours fériés/dates importantes

  • 1er janvier : Jour de l’An
  • 6 janvier : Épiphanie. De nombreuses villes organisent leur défilé reconstituant l’arrivée des rois mages Melchior, Gaspard et Balthazar, avec de nombreux cadeaux pour les enfants présents.
  • Février – Mars : Carnaval à Santa Cruz et Puerto de La Cruz sur l'île de Tenerife. Une célébration qui emplit les rues de couleurs, de bonne humeur et de chars décorés.
  • 1 mai : fête du travail
  • 30 mai : Fêtes des îles Canaries.
  • Mai – Juin : Fête Dieu dans plusieurs localités, sur l’ensemble de l’archipel canarien.
  • Juillet (tous les 5 ans) : Descente de la Vierge des neiges à Santa Cruz sur l'île de La Palma. Des festivités pleines de folklore.
  • 15 août : Assomption, fêtes de « Notre Dame de la Candelaria », patronne des îles Canaries.
  • 1 octobre : Fête Nationale.
  • 12 octobre : Jour de l’hispanité. À cette occasion les canariens organisent des festivités, des jeux, des défilés, dans une ambiance typique.
  • 1 novembre : Toussaint.
  • 6 décembre : Jour de la constitution espagnole.
  • 8 décembre : Sainte Immaculée Conception.         
  • 25 décembre : Noël.

Chaque île organise ses propres célébrations, pour les Saints locaux notamment. Prendre part à ces festivités, c’est vous imprégner de la culture et des traditions, c’est enrichir votre voyage à chaque étape, sur l’ensemble des îles. C’est aussi l’occasion de rencontrer les locaux.

 

Évènements top 3

- Le 5 août, la fête de la branche, « Fiesta de la Rama » se déroule à Agaete et constitue la plus importante célébration de l’île de Gran Canaria. Ses origines autochtones se reflètent dans le folklore et les représentations qui constituent des tableaux de vie locale. Les rues s’emplissent d’un défilé d’habitants, une branche à la main, sur une musique entraînante. Cette fête avait initialement pour but de faire venir la pluie. Elle est à présent déclarée d’intérêt touristique national depuis les années 70.

- Au mois d’août, découvrez la superbe célébration « Les cœurs de Tejina » sur l’île de Tenerife. Ces festivités colorées et animées sont portées par les habitants de Tejina, qui se passionnent chaque année pour créer des réalisations gigantesques. Des semaines durant, avant la fête, ils cousent des cœurs agrémentés de fleurs, de fruits mais aussi de galettes. Les cœurs peuvent parfois atteindre une dizaine de mètres, et sont transportés le jour J par les hommes du village jusqu’à la place de l’église.

- Entre janvier et mars en fonction des îles et des villes, prenez part aux carnavals d’une exceptionnelle beauté ! Celui de Puerto de la Cruz à Tenerife reflète les traditions de l’île et son folklore singulier, venu de Cuba. Celui de sa capitale, Santa Cruz, est lui-aussi très réputé. Un évènement joyeux et familial, idéal pour appréhender la culture insulaire de l’archipel et ses multiples influences. Enfin, le carnaval de Las Palmas, sur l’île de Gran Canaria est incroyable. Il dure un mois complet avec des temps forts pour célébrer le Mardi Gras.