La Sicile, en quelques mots

Séparée de l'Italie par le détroit de Messine, en Méditerranée, la Sicile est au carrefour de nombreuses cultures qui ont laissé leurs empreintes, au fil d'une histoire tourmentée. Cette grande île, perle du Mezzogiorno, possède un riche patrimoine culturel, historique, naturel et gastronomique. Le climat méditerranéen en fait une destination agréable tout au long de l'année. Partez à la découverte de ses splendeurs naturelles qui déclinent volcans, montagnes, vallées, baies secrètes et plages de rêve. À pied ou à vélo, vous parcourrez sa nature préservée, et vous prélasserez dans ses îles paradisiaques et isolées, parenthèses tranquilles à ses cités vivantes et animées… Vivez des excursions hors du commun dans un décor de lave impressionnant, en gravissant les volcans en activité de l'Etna et du Stromboli ! Plongez dans son riche passé à travers ses sites archéologiques et ses monuments incroyablement conservés, témoins d'une histoire fabuleuse, de la préhistoire aux temps modernes… En Sicile, toutes les aventures sont possibles. Alors laissez-vous tenter par une immersion totale dans cette île ensorcelante !

Quand Partir ?

Le climat de la Sicile est méditerranéen. L'été y est sec et chaud, avec des températures tournant autour de 28 à 33 °C, et pouvant atteindre les 35 °C lorsque le sirocco, un vent venant du désert africain, souffle. Les régions côtières peuvent bénéficier d'une fraîcheur salvatrice, grâce à la mer. Avec de belles journées ensoleillées et une moyenne de 26 °C, le printemps est sûrement la saison la plus agréable pour explorer la Sicile. L'automne sicilien connaît des températures aussi agréables et douces qu'au printemps, mais aussi plus d'humidité. Cette saison est propice aux randonnées dans des paysages qui se transforment, donnant d'extraordinaires tableaux naturels. Il est possible de se baigner jusqu'en octobre. L'hiver est en général agréable en Sicile, avec des températures avoisinant les 16 °C et quelques journées plus froides. Le climat dans l'intérieur des terres est plus rude, avec des contrastes élevés. Il n'est pas rare ainsi que le sommet de l'Etna soit enneigé, avec un thermomètre qui affiche 0 °C.

Pourquoi Partir ?

Des sites historiques

La Sicile regorge de vestiges historiques impressionnants, laissés par les nombreux peuples qui s'y sont succédé. Que vous soyez passionné ou non par l'histoire, chaque visite des nombreux sites antiques conservant des temples et théâtres grecs et romains, des sanctuaires, des nécropoles et des cités sera une aventure exaltante ! Le Moyen-Âge a laissé également nombre de châteaux, remparts et églises, majoritairement d'architecture arabo-normande ou souabe… L'île propose aussi de superbes monuments de l'époque classique et baroque.

 

Un patrimoine naturel époustouflant

Tantôt désertiques, tantôt luxuriantes, les terres siciliennes et ses îles proches dessinent des paysages d'une impressionnante beauté, entre montagnes et volcans, vallées, baies et plages enchanteresses. Des réserves naturelles, terrestres et marines, protègent ce patrimoine unique. Elles vous permettront d'approcher et d'observer une faune et une flore d'une diversité incroyable. La Sicile offre un cadre naturel extraordinaire, propice aux randonnées insolites comme l'ascension des volcans, et un littoral varié où tous les types de sports et loisirs aquatiques sont proposés.

 

Les îles

Les îles à proximité de la Sicile sont nombreuses. Les îles Éoliennes sont absolument splendides. Elles sont particulièrement prisées en raison de leur activité volcanique et du spectacle offert en permanence avec leurs "feux d'artifice" naturels. Les îles Égades ne sont pas en reste : elles sont connues pour leur réserve naturelle marine, les vestiges historiques de l'Empire romain et du peuple normand, et leurs spécialités culinaires. Les excursions en bateau, les promenades sur les plages et au cœur de leurs paysages insulaires seront des expériences magiques.

 

Un patrimoine culturel et artistique

Tout au long de l'année et en particulier pendant la belle saison, la Sicile organise de nombreuses représentations artistiques dans les sublimes décors de ses monuments antiques. Ces spectacles sont l'occasion de découvrir sous un angle inédit de merveilleux monuments historiques et un patrimoine culturel unique. Entre tragédies grecques à Syracuse, opéras à Palerme, concerts classiques à Catane, c'est la Sicile artistique qui se dévoile. Ne ratez pas les nombreux festivals programmés sur toute l'île, une façon agréable d'appréhender la culture et les traditions siciliennes.

En bref

 

L'histoire

L'histoire de la Sicile est tumultueuse, faite de conquêtes, de révoltes, entrecoupées de rares périodes de paix. Sa situation géographique, au carrefour des cultures occidentales et orientales, en fait un lieu stratégique, convoité par de nombreuses puissances. Des peintures trouvées dans des grottes attestent d'une présence dès la préhistoire. Les peuples autochtones sont principalement les Élymes, qui venaient d'Asie mineure, les Sicanes, d'origine ibérique, et les Sicules, venus d'Italie. L'île est successivement colonisée par les Phéniciens, les Grecs, les Carthaginois… Les guerres puniques marquent le début de la domination romaine. Puis les Vandales s'installent, suivis par les Ostrogoths. La Sicile connaît une occupation byzantine, puis arabe à partir du 9e siècle. Dès le 11e siècle, les Normands s'emparent de l'île, qui est intégrée au siècle suivant au royaume de Sicile, et prospère sous l'impulsion du roi Roger II. Palerme rivalise même avec Venise et Pise. Une école de médecine y est créée. Une longue période de conflits et de conquêtes s'ensuit, qui voit se succéder au pouvoir la maison Hohenstaufen, Charles d'Anjou, la maison Aragon, une éphémère République parthénopéenne, puis de nouveau une domination française, autrichienne, italienne. Durant cette période, le royaume de Sicile est reconnu indépendant à deux reprises, en 1282, après la révolte sanglante contre les Français, nommée Vêpres siciliennes, et en 1458, après la domination espagnole. Les dirigeants qui arrivent au pouvoir rivalisent de violence pour maintenir leurs privilèges, ce qui déclenche des révoltes et des guerres pour l'indépendance. En mars 1861, la Sicile est rattachée au royaume d'Italie. C'est à cette époque que naît la mafia. C'est aujourd'hui une région dont l'autonomie est reconnue par la Constitution italienne.

 

La culture

La culture sicilienne s'est nourrie à travers les âges de multiples influences, principalement grecque, romaine, byzantine, arabe, normande, espagnole… Ses monuments, son architecture, son art, son patrimoine culturel témoignent de ces conquêtes successives qui ont façonné un visage et une identité uniques. Le théâtre, héritage antique, occupe une place prédominante dans la société sicilienne, avec de nombreux spectacles de tragédies grecques. La Sicile a contribué à l'inspiration de nombreux artistes et a même bercé l'enfance de certains d'entre eux. C'est le cas de Vincenzo Bellini, célèbre compositeur d'opéra, ou encore du dramaturge Luigi Pirandello ou de l'écrivain Leonardo Sciascia. La musique a également une place prépondérante en Sicile. Elle est, comme beaucoup de traditions de l'île, une affaire de cœur. La siciliana, des chants de bergers de tradition populaire, a inspiré beaucoup de compositions musicales des 17e et 18e siècles. La tarantella quant à elle est une danse folklorique longtemps considérée comme un acte de résistance. Le théâtre de marionnettes, dit opera dei pupi, est très populaire en Sicile, une représentation à laquelle vous aurez peut-être la chance d'assister. Ces spectacles de marionnettes, qui interprètent principalement des épopées du Moyen-Âge, sont de véritables tableaux historiques qui laissent entrevoir souvent une critique sociale de la Sicile contemporaine. Toute l'année, les célébrations religieuses ou historiques, les festivals de musique et de théâtre et bien d'autres évènements culturels foisonnent. Lors de votre séjour en Sicile, ne ratez pas les nombreuses manifestations qui vous permettront de vous imprégner de la culture sicilienne…

 

Les sports et loisirs

Les amateurs de séjours actifs et de nature trouveront leur bonheur en Sicile. Les volcans, montagnes, plages et mer aux eaux transparentes sont la promesse d'activités en tout genre ! Avec ses 1 100 km de côtes, l'île dispose de sublimes étendues de sable fin, comme la plage de Cefalù, ou dans le golfe de Castellammare, ou encore à proximité d'Avola. Bateau, kayak, plongée, snorkeling… sont quelques-unes des activités que vous pratiquerez dans les spots sublimes de l'île. Vous irez ainsi à Ustica, un paradis sous-marin connu pour ses grottes et cavernes et son eau limpide, dans les îles Éoliennes et dans la réserve naturelle de Zingaro, qui sont prisées pour leurs fonds marins. Les débutants et les enfants s'entraîneront à Isola Bella, à Taormine, un endroit idéal pour plonger en famille. Les amateurs de randonnée quant à eux seront gâtés par les nombreux parcours et les ascensions de l'Etna, les parcs régionaux, les 79 réserves naturelles… Le Parco Fluviale dell'Alcantara réunit ainsi toute une série d'activités stimulantes : chemins de promenade, baignades, canyoning, quad… Le Parco Regionale dei Nebrodi est une réserve naturelle où les variétés de plantes se comptent par milliers, permettant à une faune endémique d'évoluer… L'ascension du Stromboli est le Graal pour les passionnés d'excursion, qui sont nombreux à tenter l'aventure. Du haut de son cratère, vous assisterez au coucher du soleil et au spectacle extraordinaire des projections de magma. Les cyclistes confirmés pourront aussi participer à une expédition sur les pourtours du volcan. Et si vous n'êtes pas à un challenge près, vous vous laisserez tenter par de l'escalade, notamment sur la falaise escarpée de San Vito Lo Capo. En hiver, lorsque l'Etna est enneigé, vous pourrez même dévaler en ski ses pentes volcaniques, au départ de la station de Mufara, à 1 840 m d'altitude.

 

La gastronomie

La gastronomie sicilienne mixe les influences méditerranéennes et orientales, pour une cuisine riche et variée. Les crustacés et les poissons souvent pêchés du jour, comme les thons, espadons, sardines et poulpes, ont la part belle dans les spécialités. Comme sur le continent, les câpres, olives, tomates séchées sont des condiments très utilisés. Les Arabes ont apporté la cannelle et d'autres épices sucrées, les agrumes au goût acidulé… Goûtez la spécialité de couscous au poisson : ce plat typique de la Sicile est un condensé des différents apports des peuples qui s'y sont aventurés et des produits frais de l'île. Ingrédient phare de cette cuisine, le riz sert de base notamment dans les goûteux risotti aux crustacés ou au poisson. Ne boudez pas votre plaisir et dégustez également des arancini, des boulettes de riz farcies aux légumes, fromage ou viande. Les pasta se savourent con le sarde, à la sardine, ai ricci, aux oursins, c'anciova, aux anchois… Les légumes cultivés sur place sont particulièrement délicieux et illumineront vos assiettes de leurs couleurs vives. Ils sont accommodés de mille façons, à l'instar de l'aubergine qui peut être farcie à la tomate, dégustée avec des pâtes, grillée, gratinée de parmesan… En dessert, vous trouverez la ricotta, un incontournable. Ce fromage de brebis ou de chèvre frais accompagne le salé comme le sucré, selon vos envies. Cassata, cannoli, pâte d'amande et granita agrémenteront vos repas d'une touche sucrée. Les vins siciliens ont regagné les faveurs des amateurs depuis quelques années, notamment l'inzolia et le catarratto, deux cépages qui produisent un vin à l'arôme puissant. Alors, laissez-vous surprendre par les saveurs contrastées de cette cuisine ensoleillée !

Les lieux incontournables

Agrigente

Rendez-vous dans la superbe ville d'Agrigente, ancienne colonie grecque fondée au 6e siècle avant J.-C. sur la côte sud de la Sicile. Dans des paysages déserts, cette ville affiche un net contraste entre ses constructions modernes et son centre ancien. Vous y découvrirez un riche patrimoine historique, culturel et religieux, entre la cathédrale romane datant du Moyen-Âge, les églises, maisons traditionnelles, ruelles sinueuses et escaliers en pierre. Allez jusqu'au belvédère, à partir duquel vous aurez une vue panoramique sur la vieille ville, la mer et surtout son site archéologique ! En effet, Agrigente est réputée pour sa vallée des temples, un site antique incroyable, classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Datant du 5e et 6e siècle avant J.-C., ses temples de style dorique sont incroyablement bien conservés. D'importants vestiges de ces temples se dressent dans les vergers, les champs et au bord des falaises rocheuses, un environnement fabuleux où héros et dieux étaient honorés. Ôvoyages vous conseille de consacrer une journée entière à la visite d'Agrigente et de la vallée des temples. Commencez par le musée Archéologique, l'un des plus fameux de Sicile, qui vous éclairera sur ces constructions sacrées. Votre promenade vous emmènera ensuite jusqu'aux temples d'Héra et de la Concorde. Vous pourrez même organiser une pause déjeuner sur les rochers accueillants du site. Votre parcours reprendra à travers les vestiges des temples dédiés à Hercule, Jupiter, Castor et Pollux… Votre journée de découverte s'achèvera par le somptueux coucher de soleil sur le site, un instant magique et inoubliable !

 

Catane

Catane tient son identité forte de son histoire chaotique et de son environnement hors du commun. Située au pied de l'Etna, elle fait face à la mer Ionienne, sur la côte est. Noirs sont ses monuments, bâtis dans un style baroque avec de la pierre de lave, créant de grands contrastes avec les paysages environnants, étincelants de lumière. Cette ville vous entraînera dans ses rues effervescentes où vous goûterez à l'animation et à la convivialité des bars, restaurants et commerces, notamment dans la fameuse rue Etnea. C'est ce rythme et cette dynamique qui lui ont valu son surnom de "Milan du Sud". Se promener dans Catane, c'est aussi découvrir les saveurs et les parfums authentiques de la Sicile. Au marché de poissons, vous pourrez admirer les étals de pescheria : espadons, sardines, thons et autres espèces de poissons frais. Engouffrez-vous dans le vieux quartier, un sublime témoignage des temps passés. Vous y découvrirez la riche histoire de cette cité qui a bercé l'enfance du célèbre compositeur Bellini, dont la maison est devenue un musée, et qui fut enterré dans la superbe cathédrale Sainte-Agathe, une visite incontournable de la ville. En soirée, vous aurez peut-être la chance de profiter d'un spectacle exceptionnel, que les Siciliens connaissent bien, des jets de lave et de fumées de l'Etna, qui avait déjà enseveli la ville sous une épaisse couche de cendres en 1693. Au milieu d'une admirable nature sauvage, Catane est également la porte d'accès à de multiples activités sportives et loisirs, de l'ascension de l'Etna à une excursion tranquille en bateau…

 

Cefalù

Comment ne pas être ébloui par la ville médiévale de Cefalù, située au nord, sur la côte Tyrrhénienne, équilibre parfait entre station balnéaire ensoleillée et cité médiévale riche en visites et attraits culturels ? Posée dans une anse en contrebas d'un promontoire rocheux de 270 m et surmontée des ruines du temple de Diane, cette ville vous charmera instantanément. Les ruelles étroites et sinueuses de ce port de pêche médiéval vous mèneront tantôt aux abords de la falaise escarpée de la "Rocca", tantôt en bord de mer. Arpentez les petites rues du centre historique et laissez-vous charmer par les quartiers colorés et animés. De nombreuses boutiques d'artisanat vous proposeront de découvrir les créations locales. Les riches demeures, caractéristiques de l'architecture sicilienne, dessinent un décor sublime où se détache la silhouette de l'imposante cathédrale normande du 12e siècle et de ses deux tours. Son cloître orné de mosaïques byzantines et de colonnes sculptées témoigne de l'âge d'or de Cefalù. C'est l'un des joyaux de la ville. Poursuivez votre découverte en visitant ses monuments anciens, témoins des siècles d'occupation normande et arabe, et arrêtez-vous à l'ancien lavoir public, parfaitement conservé. La plage de Cefalù est l'une des plus belles de Sicile. Passé l'affluence des mois d'été, vous pourrez profiter de son sable fin en toute quiétude. La nuit venue, l'ambiance se fait romantique, et la douceur du climat invite à une balade sur la jetée de Pescara, éclairée seulement par les rayons argentés de la lune. Vous pourrez rejoindre à proximité le Domina Coral Bay Hotel, pour prolonger ce séjour captivant.

 

Palerme

Palerme, capitale de la Sicile, est située au nord, dans une baie toute proche de la vallée fertile de Conca d'Oro. Cette ville fascinante de contrastes, où le beau côtoie le trivial, est une véritable surprise multiculturelle, modelée par 2 000 ans d'histoire et les occupations successives qui ont forgé son caractère impétueux. Loin des clichés sulfureux, son héritage architectural, culturel et historique est unique ! La ville regorge de bâtiments aux styles variés. Vous pourrez y voir de sublimes édifices arabo-normands, des monuments baroques ou encore résolument modernes… Ôvoyages vous suggère de profiter de quelques jours dans la ville pour découvrir son riche patrimoine. Le singulier Palazzo dei Normanni et sa Cappella Palatina illustrent le talent des bâtisseurs normands. Leurs intérieurs ornementés sont particulièrement impressionnants. Visitez également l'église médiévale de San Giovanni degli Eremiti, au style arabo-normand, et son prodigieux cloître. Vous serez aussi certainement conquis par l'église San Cataldo, aux coupoles rouges, ainsi que par les superbes mosaïques byzantines de l'église de la Martorana. Entre autres curiosités à voir absolument, le musée d'Art islamique installé dans le somptueux palais de la Zisa, les catacombes du couvent des capucins, les immenses jardins verdoyants de la villa Malfitano, qui a inspiré de nombreux artistes, écrivains et cinéastes. Si vous êtes amateur d'art, ne ratez pas la galerie d'art moderne ou la galerie régionale de Sicile. Les passionnés de musique assisteront à un opéra ou un ballet au Teatro Massimo, une façon inoubliable de célébrer ces merveilleux moments à Palerme !

 

Taormine

Perchée sur une falaise, à 200 m de hauteur, Taormine se trouve à quelques kilomètres seulement du détroit de Messine, sur la sublime mer Ionienne. Ce véritable trésor sicilien allie dans une harmonie parfaite héritage grec et médiéval. Vous pourrez pénétrer dans la ville par la Porta Messina ou la Porta di Mezzo, qui vous mèneront directement dans son cœur historique médiéval. En explorant ses rues sinueuses, vous découvrirez des vestiges architecturaux de toutes les époques et de tous les styles : roman et gothique, arabe ou normand. Ne ratez pas la cavea de l'Odéon, le "petit théâtre" grec de Taormine, l'église romane de San Pancrazio et l'église baroque de Sainte-Catherine d'Alexandrie, dont vous pourrez admirer la silhouette travaillée. Arrêtez-vous aussi au palais Corvaja, qui accueille le musée des Arts et Traditions, et à Badia Vecchia, une tour admirable entre autres pour ses fenêtres géminées. Son théâtre grec du 3e siècle avant J.-C., le deuxième plus grand de Sicile, vous offrira une vue imprenable sur les environs, avec l'Etna en toile de fond ! Goethe lui-même serait tombé en admiration devant cet édifice et son environnement qu'il qualifiait "de plus beau du monde". Taormine s'illustre d'ailleurs par sa nature verdoyante, ses jardins publics qui sont de véritables oasis de fraîcheur et de quiétude, ses nombreuses plages également, parmi lesquelles Mazzarò et Mazzeo… Profitez de votre passage pour faire du shopping sur la promenade animée du Corso Umberto I. Vous y trouverez des pièces d'artisanat local, des céramiques, bijoux et autres objets folkloriques. Après votre visite, rejoignez l'hôtel Capo Calavà, situé à proximité des îles Éoliennes, que vous pourrez visiter le lendemain.

 

Sélinonte

Sélinonte, une ancienne cité grecque, est située sur la côte sud-ouest de la Sicile. Ce site moins connu que la vallée des temples recèle pourtant des vestiges archéologiques impressionnants, des temples dédiés à Athéna ou Héra, Zeus ou Apollon. Ôvoyages vous recommande de prendre une visite guidée qui vous expliquera en détail l'organisation de cette colonie fondée au 7e siècle avant J.-C. Malgré sa destruction en 409 avant J.-C. par les armées d'Hannibal de Giscon, allié de Ségeste, sa grande rivale, la cité grecque a conservé une structure qui se distingue encore aisément. L'état de conservation des édifices n'étant pas optimal, toutes les divinités n'ont pas pu être identifiées, et les temples sont donc désignés par des lettres. Le site archéologique se répartit en quatre zones. La première, située sur la colline orientale, compte les restes de 3 temples. Allez voir également l'acropole fortifiée au sud, qui domine la mer, et ses 5 temples, avant de vous aventurer vers la cité antique où s'étaient installés les premiers colons, sur la colline de Manuzza, au nord. Ce site garde encore son mystère car peu de fouilles y ont été menées. Découvrez enfin le sanctuaire de la déesse Malòpheros, sur la colline de Gaggera, à l'ouest. À proximité de Sélinonte, une visite très instructive se profile, dans un paysage de campagne planté d'oliviers, figuiers, amandiers et orangers parfumés : les carrières de Cusa, qui ont fourni les pierres des temples. Cette activité s'est interrompue brusquement au moment du siège de la cité, laissant tels quels des blocs de pierre taillés au burin, et prêts à être extraits et transportés à Sélinonte. Cela permet aujourd'hui aux archéologues de déterminer les techniques d'extraction utilisées alors.

 

Ségeste

C'est au cœur de la campagne sicilienne, dans l'Ouest, que se dresse Ségeste, ancienne cité élyme, rivale impitoyable de Sélinonte, au sud. Elle a été détruite en 306 avant J.-C., et aujourd'hui seuls subsistent un temple de style dorique, qui est resté inachevé, et un théâtre, des bâtiments étonnamment bien conservés. Le temple est bâti sur une colline, en dehors de la cité antique. Ce monument de 61 m de long sur 26 m de large comporte 36 colonnes. Ce vestige grandiose a été construit par les Élymes, peuple autochtone de Sicile, en 430 à 420 avant J.-C. Prenez ensuite la direction du mont Bàrbaro, à 2 km de là. Le surprenant théâtre en hémicycle de Ségeste, d'un diamètre de 63 m, y est édifié à 440 m d'altitude, au-dessus du temple. Il n'est pas dirigé vers le nord comme les théâtres grecs anciens, certainement en raison de l'extraordinaire point de vue que son orientation lui confère. Depuis ses assises restaurées, vous aurez droit à un panorama sublime sur la mer Méditerranée. Vous aurez peut-être la possibilité d'assister, pendant la saison estivale, à une représentation théâtrale ou un concert dans cet environnement unique. Chaque année, des troupes de théâtre y interprètent des tragédies grecques, un moment extraordinaire qui vous plongera dans l'histoire antique. Mais la surprenante Ségeste vous réserve d'autres surprises… Un peu plus en hauteur, vous trouverez les vestiges d'un château normand daté du 12e siècle, ainsi qu'une mosquée du 15e siècle qui côtoie une chapelle édifiée à la même époque.

 

Syracuse

Syracuse a été fondée au 8e siècle avant J.-C. sur l'îlot côtier d'Ortygie, au sud-est de la Sicile. Plusieurs civilisations ont marqué cette ville, laissant d'innombrables trésors historiques et architecturaux. Ses rues conservent des témoignages de son passé prestigieux : vestiges grecs, romains, byzantins, palais arabes, châteaux juxtaposant styles baroque Renaissance, normands médiévaux… Commencez par le musée archéologique régional Paolo Orsi, qui retrace l'évolution historique de la ville, de la préhistoire à la fin de la période classique. Juste à côté se trouve le parc archéologique de Neapolis, où vous pourrez contempler l'un des plus grands théâtres grecs de l'Antiquité, les latomies, carrières de pierre où étaient enfermés les ennemis de la cité, un autel voué au tyran Hiéron Ier, un amphithéâtre romain… Vous accéderez à l'île d'Ortygie, qui concentre les plus beaux monuments de Syracuse, par trois ponts. À chaque coin de rue, vous serez subjugué par ce musée à ciel ouvert où se succèdent palais, remparts, places pittoresques, temples, églises et château… Le château médiéval de Maniace, de style souabe, sur la pointe de l'île, et le palais Bellomo, intéressant tant pour son architecture que pour son musée régional, figurent parmi les monuments incontournables d'Ortygie. Sur la promenade d'Ardorno, vous verrez toute une série de palais du 19e siècle, admirables par leur architecture. Ne manquez pas la fontaine Aréthuse, du nom de cette nymphe transformée en source d'eau par Artémis. Ortygie abrite d'autres trésors, comme le temple dorique d'Apollon et celui d'Athéna sur lequel la cathédrale a été bâtie en partie, l'église de Santa Lucia, la sainte patronne de Syracuse, le Palazzo Beneventano del Bosco, un magnifique ouvrage illustrant le style baroque sicilien tardif.

 

Val di Noto

Au sud-est de l’île se cache le Val di Noto, écrin stupéfiant de villes d’inspiration baroque. Modica, Noto, Palazzolo, Raguse, Catane, Militello in Val di Catania, Scicli et Caltagirone : ces 8 villes sont inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2002. Ces bijoux architecturaux sont nés de circonstances malheureuses : un incroyable tremblement de terre a complètement détruit les anciens sites à la fin du 17e siècle, ce qui a laissé le champ libre pour toute une génération de jeunes architectes. Ils créent alors  un nouveau genre architectural, qui sera a posteriori appelé le baroque tardif. Promenez-vous et admirez l’harmonie des styles : édifices religieux, ouvrages d’arts et palais évoquent ce baroque sicilien si particulier. A Caltagirone, vous découvrirez le savoir-faire des artisans potiers. Au cœur de « la capitale de la céramique », vous emprunterez l’escalier de Santa Maria del Monte, qui relie la vieille ville et la nouvelle. A ne pas manquer : au mois de juillet lors de la fête de San Giacomo, saint patron de la ville, des milliers de lampions viennent illuminer l’escalier. Scicli séduit par l’incroyable harmonie de son centre-ville. Entre les nombreuses églises et palais, des bistrots typiques complèteront le dépaysement. A l’orée de la ville, la vue sur la vallée et sur le littoral est à ne pas manquer. Le Val di Noto s’étire jusqu’à la côte. De là, vous accédez à Marina di Ragusa, avec ses grandes plages de sable fin, et sa vie nocturne trépidante. Autres petites merveilles pour les amateurs de belles plages, Sampieri et Calamosche sont des lieux prisés pour leur sable blanc et la clarté de l’eau.

 

Messine

A la pointe nord-est de la Sicile, la ville de Messine, l’une des plus longues du monde, s’étire le long du golfe de Messine. Sur l’autre rive, côté Italie continentale, on trouve Reggio di Calabria. De nombreuses navettes maritimes assurent  la liaison entre les deux villes. Conflits, secousses telluriques et incendies : l’histoire mouvementée de Messine en fait une ville maintes fois reconstruite. Dans le centre historique, poussez les portes de la cathédrale, entièrement rebâtie après le tremblement de terre de 1908. Statues, marbres et mosaïques, elle abrite de nombreuses œuvres d’art, qui sont en fait de parfaites copies, les originaux ayant tous été détruits lors de la Seconde guerre mondiale. Tout à côté de la cathédrale se dresse l’horloge astronomique, l’une des plus imposantes au monde. Sur la place adjacente, les badauds aiment s’arrêter pour admirer la fontaine d’Orion, achevée par un élève de Michel-Ange. Promenez-vous au gré des grandes rues de la cité, les églises et palais de Messine regorgent de trésors artistiques. Aux abords de Messine, partez à la découverte des petites localités typiques. A Taormine, village à flanc  de colline, vous surplombez la mer, face à l’Etna. Le centre-ville piétonnier séduit par ses ruelles médiévales, au détour desquelles on peut admirer des vestiges de la ville antique. Pour visiter la région de Messine en toute quiétude, profitez de l’hospitalité de l’hôtel Valtur Club Capo Calava 3*.

 

Les lieux insolites

Réserve du Zingaro

Située dans le golfe de Castellammare, la réserve du Zingaro constitue, avec ses 1 650 ha et ses 7 km de littoral, une halte parfaite lors d'une balade sur la côte nord-ouest. Cette réserve, l'une des plus belles de Sicile du fait de ses paysages typiquement siciliens, entre mer et montagne, ses hautes falaises surplombant la mer, ses belles anses à l'eau cristalline, ses plages de sable immaculé, est très appréciée des randonneurs et des amateurs de nature. Elle préserve une flore unique et typique, pas moins de 800 essences méditerranéennes, dont la lavande Todaro, les orchidées de la prairie et un grand nombre de palmiers nains. Cet environnement rocheux et de garrigue accueille également des centaines d'espèces animales, certaines endémiques, d'autres surprenantes comme les porcs-épics ou les serpents à corne. Beaucoup d'oiseaux y ont aussi élu domicile, tels les aigles de Bonelli, les martinets, les faucons pèlerins, les faucons crécerelles, les buses, plusieurs espèces de chouettes, mouettes… Les randonneurs auront à leur disposition 6 sentiers qui les emmèneront au cœur de la réserve. Le chemin principal offre une vue plongeante sur la mer. Vous pourrez vous baigner dans les criques et explorer les grottes où se cachaient autrefois brigands, corsaires et contrebandiers… L'histoire sicilienne se rappelle d'ailleurs à votre souvenir, avec la tour défensive d'Uzzo, datant du 16e siècle, qui marque la frontière de la réserve. Découvrez aussi le musée Naturel, le musée des Activités marines et le musée de la Civilisation rurale qui proposent notamment des expositions sur l'artisanat de vannerie et sur l'écosystème local.

 

Vulcano

Si vous êtes tenté par une excursion sur une île volcanique, Ôvoyages vous conseille Vulcano, une des îles Éoliennes, située au nord de la Sicile, dans la mer Tyrrhénienne. Deux légendes expliquent la naissance des îles Éoliennes. Pour la première, c'est l'explosion des forges de Vulcain, le dieu du feu, qui aurait créé l'archipel. La seconde l'attribue au dieu Éole, qui aurait formé les îles en laissant l'empreinte de ses cinq doigts dans la mer. L'île est accessible en ferry au départ du port de Milazzo. Sur Vulcano, vous vous aventurerez dans des terres fantasmagoriques, à la beauté ensorcelante. Au sud de l'île, à proximité de Gelso, vous découvrirez une plage de sable noir offrant de magnifiques contrastes avec le bleu éclatant de la mer. L'île est connue pour ses sources d'eau chaude aux vertus thérapeutiques, ses geysers de vapeur d'eau, ses mares de boue sulfureuse où vous pourrez vous baigner. Deux volcans se dressent sur ces terres. L'un des cratères est d'ailleurs toujours en activité, comme le prouvent les fumerolles qui s'en élèvent de temps à autre. Vous allez adorer faire du trekking sur ce volcan, surtout au début ou en fin de journée. Cette escapade d'une heure vous permettra d'en apprendre plus sur la géologie volcanique, de découvrir notamment les cristaux jaunes de soufre et les obsidiennes, ainsi que la flore singulière qui pousse sur ces hauteurs… Arrivé au sommet du volcan, vous serez récompensé de vos efforts par la vue sur le cratère et les magnifiques panoramas sur les îles de Lipari et de Salina.

 

Stromboli

Au nord de la Sicile, dans la mer Tyrrhénienne, Stromboli est la plus septentrionale des îles Éoliennes. Le volcan Stromboli qui la domine s'élève à 926 m d'altitude et comporte une partie sous-marine de près de 2 000 m. Avec son volcan en forme de cône, ses paysages abrupts, ses petites maisons blanches traditionnelles de style éolien, cette île vaut véritablement le détour ! Le village de Stromboli, au nord-est de l'île, est formé de 5 quartiers : Scari, occupé aujourd'hui par les pêcheurs, Ficogrande, San Bartolo, San Vincenzo et Piscità, près de la plage. Vous aurez la possibilité de prendre part à des excursions organisées l'après-midi en compagnie de guides expérimentés au départ de l'office de tourisme de la Pro Loco, situé à Ficogrande. Le volcan Stromboli étant toujours en activité, il offre la nuit venue un spectacle inoubliable, qu'on peut voir de loin. Ces éruptions régulières forment de véritables feux d'artifice naturels qui expliquent le surnom de "phare de la Méditerranée" qu'on lui a donné. La sublime île de Stromboli comporte également plusieurs plages de sable noir et de galets où il sera agréable de vous arrêter. Avec ses rues étroites, ses boutiques, ses ateliers d'artisanat sicilien, Scari est l'endroit idéal pour vous détendre après l'ascension du Stromboli. Vous y trouverez de nombreux bars et restaurants donnant sur la mer, où vous dégusterez la cuisine strombolienne et du poisson fraîchement pêché. L'île compte également une fabuleuse nécropole grecque, que vous devrez aller voir absolument…

 

Panarea

Panarea est une autre splendeur des îles Éoliennes, dans la mer Tyrrhénienne. S'étendant sur 3,5 km2, cette île volcanique est toute petite et peu peuplée. Elle est accessible en bateau ou en hydroglisseur depuis l'ensemble des îles Éoliennes et la Sicile. Vous débarquerez à San Pietro, la localité la plus habitée de l'île… Oliviers centenaires, câpriers, pistachiers, genévriers, lentisques, agaves, bougainvilliers, genêts et figuiers de Barbarie plantent un décor typiquement méditerranéen, aux effluves aromatiques et aux mille couleurs. Ils constituent aussi les principales ressources agricoles de l'île, auxquelles s'ajoute la pêche. La faune est tout aussi admirable : faucons de la reine, grands cormorans, corbeaux, goélands argentés, geckos… Panarea séduit par ses paysages authentiques et uniques. Ses maisons blanches semblent suspendues entre végétation verdoyante et roches abruptes. Vous pourrez parcourir l'île en suivant ses chemins muletiers, parfaitement adaptés aux randonnées, et vous arrêter sur ses plages de cailloux. La baie de Cala Junco, à l'extrême pointe méridionale de Panarea, vous réserve des surprises : elle est entourée de falaises escarpées, mais vous offre néanmoins une petite plage tranquille où vous installer en toute quiétude. Vous pourrez louer de petites embarcations pour explorer la splendide baie et les îlots du petit archipel. Profitez aussi de la plage de sable de Spiaggetta di Zimmar, une rareté sur les îles Éoliennes. Habitée depuis des siècles, l'île propose des vestiges témoignant de son histoire passée, comme le village préhistorique de Capo Milazzese, fondé environ 1 400 ans avant J.-C.

 

La cathédrale Santa Maria Nuova de Monreale

S’il n’y a qu’un édifice religieux à visiter en Sicile, c’est certainement celui-ci. Depuis les hauteurs de Palerme, celle qu’on appelle la basilique papale mineure fut construite au 12e siècle, sous l’impulsion de Guillaume II Le Bon, qui régnait alors sur la Sicile. Au fil des siècles, la nécessité des réparations voit l’architecture évoluer : une chambre des cloches est construite au 16e siècle, des fenêtres en verre au 17e siècle, une chapelle de style baroque au 18e siècle… D’extérieur, la cathédrale est de facture architecturale normande, même si les éléments d’art roman normand se mêlent au style italien. A l’intérieur, admirez les marbres de style byzantin des murs et du sol. Et surtout, profitez de la profusion de mosaïques sur fond doré, c’est le joyau de cette cathédrale. Plus de 6 000 m2 de mosaïques évoquent avec magnificence des scènes bibliques de l’Ancien et du Nouveau Testament. Un régal pour les yeux, à voir absolument lors de votre séjour à Palerme. Seul vestige de l’ancien monastère bénédictin, le cloître donne à voir une grande variété de colonnes et de chapiteaux. Vous ressortirez ébloui de cette visite, et pourrez poursuivre votre séjour par une agréable promenade dans les rues de Palerme. Non loin de là, profitez de l’hospitalité et du confort de l’Hôtel Domina Coral Bay Zagarella 4*.

 

La villa romaine du Casale

Des jeunes filles qui jouent au ballon en bikini : une scène forcément contemporaine ? Les mosaïques de la villa romaine du Casale vont vous prouver le contraire, et avec la manière. Au centre de la Sicile, dans une région agricole, la villa fut construite au début du 4e siècle de notre ère, probablement commandée par un haut fonctionnaire de l’empire romain. Elle fut habitée jusqu’au milieu du 12e siècle, où des conflits puis des catastrophes naturelles successives la firent disparaître. Il faudra attendre 1929 pour que la première mosaïque soit mise à jour. Le chantier de restauration se poursuivra jusqu’en 1954. Aujourd’hui, le site de la villa permet de comprendre le fonctionnement de la maison en se promenant parmi les vestiges des différentes pièces. On trouve plus de 30 salles, presque entièrement décorées de mosaïques polychromes. Vie courante, scènes de chasse, jeux du cirque et scènes de détente : les mosaïques incroyablement conservées sous terre pendant des siècles donnent à voir la vie d’alors. Il s’agit du site de mosaïque le plus important de l’ancien empire romain, en termes de qualité de conservation et de volume. Pour cela, la villa du Casale est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

Les itinéraires conseillés

 

Les îles Éoliennes : la nature à l’état sauvage

Durée : 2 à 8 journées

Au départ de l'hôtel Capo Calavà, préparez-vous à vivre un voyage inoubliable dans l'archipel des îles Éoliennes, inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2000. Sur l’île de Vulcano, profitez de bains de boue régénérants et promenez-vous sur ses étendues de sable noir, volcanique. Si vous êtes amateur de randonnée, celle jusqu’au sommet du volcan vous prendra environ 2 heures et vous offrira la découverte d’un environnement exceptionnel et surprenant, ainsi qu’un incroyable panorama sur l’archipel et la Sicile. Sur l’île de Lipari, parcourez la capitale éponyme. Découvrez cette vieille ville animée, nichée au cœur d’une baie. Marchez dans ses ruelles jusqu’à l’acropole, qui abrite de nos jours le musée archéologique de l’archipel, la magnifique cathédrale San Bartolomeo, ainsi que des fortifications. Puis, prenez la direction de ses impressionnants cratères, son paysage sauvage et ses somptueuses côtes irrégulières. Laissez-vous surprendre par ses coulées d’obsidiennes et bénéficiez de vues panoramiques sublimes. Rendez-vous ensuite sur l’île de Stromboli, en bateau ou en hydroglisseur. Observez, de jour comme de nuit un spectacle époustouflant d'éruption de lave incandescente, depuis un bateau ou lors d’une ascension de l’imposant volcan. Embarquez alors pour l’île de Panarea et arpentez son village archéologique de l’âge du bronze. Vous apprécierez également son petit port typique et charmant, au pied du Capo Milazzese. Prenez ensuite la direction de l’île de Salina, dont la nature luxuriante et préservée vous séduira. Visitez, en barque, la baie de Pollara, puis traversez les terres agricoles de l’île, à la découverte des localités folkloriques telles Rinella, Leni, Malfa, Santa Marina. Au nord, ne manquez pas d’observer ses nombreuses grottes.

 

Les îles Égades : à la découverte de l’histoire

Durée : 2 à 3 journées

L'archipel des îles Égadesse compose de 3 grandes îles, Levanzo et Marettimo, sauvages et naturelles, et Favignana, plus animée, mais aussi de plusieurs îlots et rochers escarpés. Elles appartiennent à la réserve naturelle marine des îles Égades. Commencez par rejoindre Marettimo en bateau et visitez ses grottes du Chameau et du Tonnerre. Découvrez ensuite ses petites maisons traditionnelles de pêcheurs aux volets bleus. Les amateurs de fonds marins se rendront dans les eaux de Levanzo, avec un guide expérimenté, pour plonger à la découverte d'une épave romaine. Sur l'île de Favignana, vous pourrez loger à l'hôtel  Club Valtur Favagnana 3*, point central de l'île. À vélo, vous vous déplacerez facilement et vous arrêterez dans la crique Azzurra, aux eaux transparentes, pour une baignade agréable dans un endroit isolé. À proximité, vous pourrez aussi explorer la scintillante grotte Perciata. Les amateurs d'histoire se rendront dans la grotte de Genovese, dont les peintures murales témoignent du passage de peuples préhistoriques. Favignana est plaisante aussi en soirée. Vous aimerez les spécialités de poisson proposées par ses restaurants.

 

Etna : la beauté sauvage du volcan

Durée : ½ journée à 2 journées, en fonction des randonnées choisies

De nombreux circuits de randonnée vous sont proposés sur l'Etna. Au départ de Piano Provenzana, vous avez la possibilité de faire l'ascension du versant nord, pour rejoindre en 2 heures l'observatoire abandonné de Pizzi Deneri et l'observatoire volcanique situé à 2 800 m d'altitude. Les plus ambitieux choisiront une randonnée de 3 heures qui les conduira au cratère principal situé à 3 200 m d'altitude. Depuis ces hauteurs, vous aurez une vue panoramique sublime sur les massifs montagneux péloritains, sur les chaînes de montagnes des Nébrodes et de Madonies, ou encore sur la grandiose vallée du Bœuf. Vous pourrez poursuivre par une promenade agréable dans la pinède Ragabo, en contrebas, entre mélèzes, bouleaux et pins, et profiter d'une forêt unique, dans un environnement volcanique magique. Près de 3 randonnées vous emmèneront sur le versant sud de l'Etna. Il faudra d'abord vous rendre à 1 923 m d'altitude et arriver au refuge Sapienza avant d'emprunter le téléphérique. Vous devrez ensuite marcher 2 km pour atteindre les 4 cratères sommitaux de l'Etna.

Guide pratique

Infos pratiques

Pour se rendre en Sicile, les touristes européens doivent être munis d'une carte nationale d'identité ou d'un passeport en cours de validité. Les enfants doivent posséder leurs propres papiers d'identité. Aucun visa ni formalité supplémentaire ne sont nécessaires puisque la Sicile fait partie de l'Italie, pays membre de l'Union européenne. Ôvoyages vous conseille d'avoir votre vaccin antitétanique à jour pour votre voyage. Si vous souhaitez emmener votre animal, vous devrez justifier d'une vaccination antirabique datant de plus d'un mois et de moins de 11 mois. La Sicile est à environ 3 heures de vol de Paris. Vous ne changez pas de fuseau horaire. La monnaie officielle est l'euro, et les banques sont généralement ouvertes en semaine, le matin. Faites attention aux horaires d'ouverture de l'après-midi, ils peuvent être restreints.

Adaptez votre rythme au climat local. Pendant la saison estivale, levez-vous tôt et profitez des températures agréables de la matinée. Privilégiez les activités à l'intérieur ou une sieste entre le déjeuner et 16 h, afin d'éviter les grosses chaleurs. Lors des randonnées ou expéditions sur les îles, il est nécessaire de vous prémunir des insolations ou des déshydratations en emportant de la crème solaire haute protection, un chapeau et de l'eau.

L'électricité est de 220/240 V. Un adaptateur est nécessaire uniquement pour les prises à 3 picots. Sachez que les réseaux téléphoniques fonctionnent bien, sauf dans les zones montagneuses et certaines îles. L'italien est bien entendu la langue officielle de la Sicile, mais le dialecte sicilien est très courant.

 

Que mettre dans sa valise

Le contenu de votre valise variera en fonction de la saison, mais elle devra majoritairement comporter des vêtements légers. Privilégiez les matières naturelles comme le lin et le coton, agréables en cas de forte chaleur. Prévoyez de la crème solaire haute protection et un chapeau, car les températures élevées peuvent être dangereuses dans les montagnes ou sur les volcans, mais aussi dans les plaines arides où l'ombre se fait rare. La lotion anti-moustiques est également un incontournable de votre sac de voyage ! Pour vos expéditions en mer ou dans les hauteurs de l'île, prévoyez un gilet, voire un foulard. Pensez également à vous équiper pour la plage et les randonnées. Si vous souhaitez faire de la plongée, n'oubliez pas vos masque, tuba et palmes. Pensez aussi à une paire de jumelle, le meilleur moyen d'observer la faune lors de vos randonnées. Munissez-vous aussi d'un guide linguistique. Vos efforts pour parler la langue locale seront appréciés par les habitants. N'oubliez pas votre appareil photo, si vous voulez faire le plein de souvenirs, ainsi que les cartes mémoire supplémentaires, batteries et recharge de téléphone.

 

Conseils

Vous pouvez partir en Sicile l'esprit tranquille. Malgré sa réputation sulfureuse, l'île est un lieu de vacances sûr. Pour circuler en Sicile, vous pouvez prendre le bus ou le train, mais certaines localités sont difficilement accessibles. Vous pouvez également louer une voiture. La circulation en Sicile est parfois déconcertante, en particulier dans les villes importantes comme Palerme. En tant que piéton, soyez extrêmement vigilant, car les conducteurs ne s'arrêtent pas aux passages piétons. En tant que conducteur, sachez que les habitants traversent partout. Hors des zones urbaines, l'état des routes est assez inégal. Méfiez-vous des nids-de-poule et de la signalisation parfois absente… Des bateaux et des ferries assurent la liaison entre les îles.

 

Les pourboires sont attendus pour certains services. Au restaurant, il correspond à 5 ou 10 % de l'addition. Il est d'usage d'arrondir la somme due à un taxi. De même, dans les hôtels, vous pouvez donner aux porteurs de bagages un minimum de 2 € par bagage.

 

Les vols ont la réputation d'être courants en Sicile. Soyez simplement vigilant, comme partout ailleurs. Conservez dans vos bagages une copie de vos papiers d'identité et préférez un portefeuille ceinture pour ranger votre argent et vos papiers. De même, optez pour des sacs en bandoulière et ne les portez pas du côté de la route, les voleurs en mobylette étant assez nombreux. Ne laissez pas d'objets de valeur dans votre véhicule et essayez de trouver des parkings sûrs. En cas de vol, le remboursement ne sera possible que si vous pouvez fournir à votre assurance une déclaration écrite, à faire établir dans un commissariat dans les 24 heures.

 

Jours fériés/dates importantes

  • 1er janvier : jour de l'An, Capodanno.
  • 6 janvier : Épiphanie, Epifania, Befana.
  • Février : carnaval dans toute l'île. Les plus fameux sont ceux de Sciacca et Acireale.
  • Mars ou avril : lundi de Pâques, Pasquetta.
  • Avril : semaine Sainte, Settimana Santa.
  • 23 avril : Saint-Georges. Certaines célébrations de grande importance rassemblent un grand nombre de Siciliens.
  • 25 avril : Libération, Liberazione del 1945.
  • 1er mai : fête du Travail, Festa del lavoro.
  • Fin mai : festival de décoration florale à Noto.
  • 11-15 juillet : sainte Rosalie est honorée et célébrée à Palerme.
  • 15 août : Assomption, Ferragosto.
  • Septembre : Festival international du couscous à San Vito Lo Capo, un évènement gastronomique et musical.
  • 1er novembre : Toussaint, Ognissanti.
  • 8 décembre : Immaculée Conception, Immacolata.
  • 25 décembre : Noël, Natale.
  • 26 décembre : Saint-Étienne, Santo Stefano.

  

Évènements top 3

  • Février : Juste avant le mercredi des Cendres, les villes de Sicile organisent leur carnaval ! Animés, festifs, colorés, étincelants, ils sont l'occasion de s'amuser tout en découvrant le folklore local. Les plus impressionnants sont ceux de Sciacca et Acireale.
  •  
  • Mai : À la fin du mois, la ville de Noto organise un festival de décoration florale pour célébrer le printemps. Ses rues se parent de couleurs et sont submergées d'effluves printaniers. Vous découvrirez de véritables œuvres d'art picturales, réalisées avec des fleurs.
  •  
  • Septembre : Le Festival international du couscous se déroule à San Vito Lo Capo. C'est un évènement gastronomique et musical qui regroupe des chefs et des musiciens internationaux… Une fête multiculturelle autour du savoureux couscous de poisson bien connu !
  •  
  • Notre représentant local Ôvoyages se fera un plaisir d'organiser avec vous le programme de vos vacances, pour vous faire découvrir toutes les richesses de la Sicile et de ses îles… Faites-lui part de vos envies, il y répondra au mieux.