SÉJOUR AUX CANARIES
DÉCOUVREZ FUERTEVENTURA


FuerteventuraL'Unesco ne s'est pas trompée en reconnaissant à Fuerteventura le titre de réserve de biosphère. Ce trésor des Canaries orientales émerge au large du Maroc, dans l'océan Atlantique.
Laissez-vous envoûter par ses 150 km de plages, ses eaux cristallines, ses paysages aux couleurs rouges et ocre qui rappellent ceux de l'Afrique et ses villages traditionnels.

Chaque site est empreint d'une mémoire que les insulaires ont à cœur de préserver et de valoriser. Très attachés à leur terre, ils protègent également une faune et une flore rares, que vous découvrirez au fil de vos promenades. Aux déserts volcaniques succèdent de vastes plaines, des plages de sable fin et des falaises déchiquetées. Ces paysages contrastés promettent des moments inoubliables.
Randonnées, loisirs aquatiques, visites culturelles, dégustation de gourmandises locales et farniente sous un soleil généreux, voilà le programme alléchant qui vous attend. 

Éveillez vos sens à Fuerteventura !

 

+ SOMMAIRE



QUAND PARTIR

POURQUOI PARTIR

EN BREF

10 LIEUX INCONTOURNABLES

6 LIEUX INSOLITES

ITINERAIRES CONSEILLES

GUIDE PRATIQUE

 

+ QUAND PARTIR



Avec un taux d'ensoleillement exceptionnel et un climat agréable toute l'année, Fuerteventura est une île très accueillante. Plus particulièrement pendant les mois d'été, un vent sec appelé "harmattan" souffle de la proche Afrique. 

De juin à septembre, Fuerteventura est alors enveloppée d'une douce chaleur n'excédant que rarement les 30 °C. La côte est rafraîchie par une brise venue de l'océan.

Pour un séjour des plus agréables, Ôvoyages vous recommande de partir au printemps ou en automne. Ces deux saisons connaissent des températures comprises entre 20 °C et 25 °C.

Une escapade en hiver dans cette île vous permettra d'échapper au froid et à la grisaille. Les températures avoisinent pendant cette période les 20 °C, et l'océan offre des eaux où il fait bon se baigner.

Le soleil étant omniprésent de janvier à décembre, vous profiterez de toutes les activités, aussi bien des randonnées pédestres dans le centre de l'île que des loisirs nautiques. 

Flêche haut

 

+ POURQUOI PARTIR



Plages édéniques

Plage de Jandia BeachLes longues étendues de sable chaud et les eaux translucides ont de quoi vous séduire.
Amateur de farniente, vous vous rendrez sur les plages de El Dormidero, El Cofete ou encore El Majanicho.

Avec de belles vagues formées par le vent, les plages de El Aljibe et del Puertito, faites de galets, de sable plus gros, se prêtent idéalement au surf, kitesurf…
Si vous préférez le sable noir, direction la plage de Janubio.
A Fuerteventura, certaines plages réservent un espace aux amateurs de nudisme.

Mosaïques de paysages

Réputée pour ses plages aux allures de paradis perdu, Fuerteventura se distingue également par ses paysages étonnants. Vous serez sous le charme de ses étendues arides et chauves, émaillées de volcans éteints, de moulins à vent, de dunes. Leur riche palette de couleurs est une source inégalable d'inspiration pour les artistes.
L'île volcanique se décline de l’ocre des déserts aux verts des quelques forêts. Son littoral est découpé de falaises abruptes tombant dans l'océan.
Terre de contrastes, Fuerteventura saura vous captiver par son côté sauvage.

Artisanat et culture

Les habitants de Fuerteventura ont développé un artisanat traditionnel tourné vers le tissage et la broderie. Vous pourrez vous faire plaisir parmi le large choix de vêtements et de tissus servant à orner les meubles. La capitale de Fuerteventura, Puerto del Rosario, est d'ailleurs l'un des centres de cette activité.
Les artisans sont également réputés pour leurs terres cuites, aux influences guanches.
Sur cette île poussent à profusion cactus et aloe vera, une plante aux multiples vertus qui fait partie des souvenirs à rapporter.

Espaces protégés

Dotée d'une faune et d'une flore très particulières, Fuerteventura a créé de nombreux parcs naturels dans lesquels ces espèces sont préservées. Explorer ces lieux, c'est pénétrer en quelque sorte l'âme de l'île.
Jandía, Betancuria, les dunes de Corralejo… vous invitent à découvrir et observer de nombreuses espèces endémiques : lézard de Haria, tarier des Canaries, mésange bleue… dans leur environnement naturel. Les passionnés de botanique et de zoologie seront comblés par cette abondance de vie. Les points les plus élevés offrent des vues magnifiques sur l'ensemble de l'île.

Flêche haut

 

+ EN BREF



Gastronomie

Plats typique des Iles CanariesL'un des plaisirs de voyager est la découverte de la gastronomie des pays visités. À Fuerteventura, la cuisine légèrement mais savamment épicée vous réserve d'agréables surprises.
Fromage, charcuterie et amuse-gueules ajoutent à la convivialité des apéritifs. Vous apprécierez les bières régionales et les cocktails parfumés, l'idéal pour vous rafraîchir après une journée au soleil.
Outre les tapas, qui sont là-bas incontournables, vous profiterez de votre séjour pour goûter les spécialités locales. Les plats se composent majoritairement de poisson grillé, de légumes et fruits cultivés sur l'île. Les restaurants proposent ainsi le vieja, un poisson qui s’accompagne à merveille de papas arrugadas, savoureuses petites pommes de terre cuites avec la peau, relevées de mojo, une sauce à base de coriandre de couleur verte, ou rouge lorsqu'elle mélange ail et piment.
La viande de chèvre, cuite au barbecue ou à la plancha, se déguste également avec ces tapas.

Essayez les autres plats typiques de Fuerteventura, à l'exemple du sancocho, une sorte de soupe qui mélange babates (de grosses pommes de terre), mérou et gofio, la fameuse farine de céréales, ou du garbanzada, à base de porc et de pois chiches.
Les amateurs de fromages seront comblés par les nombreux chèvres, réputés dans le monde entier.
Les chefs cuisiniers très créatifs vous régaleront avec d'excellents desserts, des pâtisseries à base de gofio qui se déclinent en mille et un délices.
La terre fertile des îles canariennes est propice à la culture de la vigne. Les vins des Canaries possèdent leurs propres appellations. Ces vins locaux apporteront une touche typique à vos repas.

Histoire

Eglise à BetancuriaLes tout premiers habitants de l'île, les Mahoreros ou Guanches, sont probablement d'origine berbère, venus d'Afrique du Nord jusqu'à Fuerteventura environ mille ans avant J.-C. Ce peuple subsistait grâce à la pêche et à l'élevage de chèvres. L'île était alors divisée en deux royaumes aborigènes : Maxorata au nord et Jandía au sud.
Fuerteventura servait d'escale aux navigateurs phéniciens, romains, majorquins, espagnols, portugais et arabes… avant d'être conquise au début du 15e siècle par les Normands Jean de Béthencourt et Gadifer de la Salle, soutenus par l'Espagne.
En 1424, elle est rattachée à la couronne espagnole. Réprimées par les nouveaux conquérants, les populations indigènes disparaissent progressivement.

L'île étant souvent assaillie par les pirates, la capitale Betancuria est fondée un peu à l'intérieur des terres pour en faciliter la défense.
En 1456, un système féodal est établi, avec l'arrivée de Diego García de Herrera. Fuerteventura est alors transformée en seigneurie territoriale.

À la fin du 16e siècle, l'île fait de nouveau face à des incursions répétées de pirates. En 1740, les Anglais tentent également de prendre Fuerteventura, mais sans succès. C'est aussi à cette époque que les officiers de la milice dite "des colonels" instaurent un pouvoir militaire très dur à La Oliva ; cette milice fut dissoute en 1834. Deux ans plus tard, la loi féodale des seigneurs fut également abrogée.
L'archipel des Canaries, dont fait partie Fuerteventura, a obtenu son autonomie administrative en 1912.

Culture

Centre d'Art CanarienSyncrétisme, héritage colonial, tradition, religion et modernité ont forgé la culture et l'identité de Fuerteventura, riche d'une histoire faite de rencontres multiples.
Le Centre d'art canarien, situé à La Oliva, vous donnera un aperçu du travail des artistes contemporains de l'archipel à travers des collections de sculptures, de peintures et autres œuvres.
Originaire de La Oliva, le peintre Juan Ismael était l'une des figures de proue de l'art surréaliste. Vous pourrez également voir des œuvres d'Alberto Manrique et d'Alberto Agullo.

L'architecture de Fuerteventura reflète les influences espagnoles, portugaises et guanches. Les maisons blanches, les fermes traditionnelles témoignent de l'identité canarienne. Dans la plupart des villes, vous pourrez aussi admirer de belles maisons coloniales, qui se distinguent par leurs balcons en bois sculpté et leurs patios. La superposition des styles architecturaux : néoclassique, gothique… crée des ensembles à la fois étonnants et harmonieux.
La musique fait partie intégrante de l'art insulaire. Cette ancienne escale sur la route des Amériques est au carrefour de la musique latine et inspire les airs de Cuba. La musique et les chants rythment les danses, telles que la malagueña ou l'isas.
Les Canariens jouent du timple, appelé carmelillo à Fuerteventura. Cette petite guitare qui ressemble au ukulélé possède quatre, voire cinq cordes qui émettent un son très caractéristique. Cet amour pour la musique se retrouve dans les nombreuses manifestations musicales organisées chaque année. Profitez d'un séjour à Fuerteventura pour assister par exemple au festival de blues fin mars, au festival de Fuertemúsica fin juin, ou encore au Festival international du jazz, de mi-juillet à début août.

Sports et loisirs

Surf à FuerteventuraÀ Fuerteventura, sur terre comme sur mer, les activités destinées à toute la famille sont légion.
Les reliefs accidentés et les pentes vallonnées sont propices à la pratique du golf. Jandía et Antigua disposent de parcours agréables, aux difficultés variées. Le 18 trous de Jandía mettra vos talents de golfeur à l'épreuve.
Les marcheurs iront à la découverte de l'île le long des petits sentiers qui sillonnent les paysages rocheux et désertiques. Ôvoyages vous recommande de suivre le Camino Real, qui vous mènera sur les traces des conquistadores. Trekking et courtes randonnées seront l'occasion de partir à la rencontre d'une nature offrant des contrastes saisissants. Des jumelles vous permettront de mieux observer la faune et la flore qui regorgent d'espèces locales, comme l'écureuil de Barbarie.
Les amateurs de sports extrêmes ne seront pas en reste puisqu'ils pourront louer des engins motorisés, quads et 4x4, pour une virée sensationnelle sur des chemins autorisés. Dans un autre style, le deltaplane ou l'ULM vous permettront de prendre de la hauteur et d'avoir des points de vue uniques sur l'île depuis le ciel.
L'océan est un terrain de jeu où les loisirs se déclinent à l'infini. Voile, surf, plongée sous-marine, pêche, snorkeling, jet-ski… sont proposés un peu partout sur le littoral. Rendez-vous à Corralejo, Pájara ou Jandía, qui proposent l'offre la plus complète, sans oublier Caleta de Fuste, à quelques kilomètres de Puerto del Rosario. Et pour une exploration plus tranquille, prenez le large sur un catamaran depuis Morro Jable. Pendant une demi-journée, vous aurez le loisir de contempler les côtes depuis la mer, accompagné de dauphins et de poissons volants paradant à vos côtés.

Flêche haut

 

+ 10 LIEUX INCONTOURNABLES



1 – Costa Calma

Plage de Costa CalmaÀ l'est de la péninsule de Jandía s'étend la Costa Calma. Cette "côte tranquille" présente des paysages typiques de Fuerteventura, entre stations balnéaires, splendides plages de sable fin, pinèdes, falaises volcaniques et côte plus sauvage.
La nature souvent aride de l'île réserve ici de précieuses découvertes, des espèces endémiques rares (tabaiba, par exemple) que vous pourrez observer à loisir.
Sur la route, vous croiserez quelques villages pittoresques et des restaurants de poisson frais qui constitueront autant de haltes bienvenues au cours de votre excursion.
La station balnéaire de Costa Calma est un site touristique assez fréquenté. Aménagée dans les années 1970, elle ne possède pas de promenade, mais sa longue plage de sable est très agréable.

Si vous êtes à la recherche d'un endroit calme, vous pourrez vous arrêter dans l’une des criques sauvages et profiter de sa plage de sable. Les eaux peu profondes sont parfaites pour les randonnées aquatiques.
Playa Barca et Playa de Risco del Paso, plages plus touristiques, feront le bonheur des amateurs de loisirs tels que le jet-ski, la plongée, la voile, la pêche… Les nombreuses plages de la Costa Calma satisferont les vacanciers en quête de lieux plus fréquentés. Grâce au vent qui souffle presque continuellement, les amateurs de sports de glisse s'adonneront au kitesurf ou au windsurf, deux activités reines à Fuerteventura, notamment sur la plage de Sotavento qui est sans doute la plus réputée pour ces disciplines.

Plus fréquentée, la plage de La Lajita invite également à la détente. Ses eaux tranquilles et son sable doré conviendront parfaitement aux familles.

2 – El Cotillo

Tour d'El Cotillo à FuerteventuraLa route qui mène de Corralejo à El Cotillo, au nord-ouest, traverse des paysages uniques. En arrivant, vous découvrirez un ancien port de pêche transformé en petite station balnéaire.
El Cotillo fut jadis la capitale du royaume de Maxorata qui occupait la partie nord de Fuerteventura, avant l'arrivée des conquistadores. Les Espagnols baptisèrent le village Puerto del Roque puis Puerto del Tostón, qu'on peut traduire par "port du croûton". La région est parsemée de coulées de lave qui lui donnent un aspect particulier et expliquent probablement ce nom.
El Cotillo est fameux pour son phare, ses plages paradisiaques et sa tour. La Torre de El Tostón est une tour défensive qui protégeait l'île des attaques anglaises au 18e siècle.
Les vents violents qui balayaient l'ancien port rendaient les sorties en mer des pêcheurs extrêmement dangereuses. Le nouveau port est abrité grâce à une digue. La patronne de El Cotillo, la Vierge du Bon Voyage, veille sur les bateaux et les équipages. Une église lui est consacrée dans le village.
Vous flânerez avec plaisir dans ses ruelles calmes et pleines de charme. Des restaurants de qualité bordent le port. Vous y dégusterez des plats régionaux, notamment du poisson à la chair tendre et savoureuse.
À la fin du mois de juin, El Cotillo organise Fuertemúsica, un festival de musique qui connaît un succès grandissant. Les premières éditions réunissaient des musiciens et chanteurs canariens et européens. Avec une offre culturelle variée et une affiche toujours plus éclectique, l'évènement attire aujourd'hui des artistes de tous les continents.

3 – Cofete

Village de CofeteSituée à 1 ou 2 km après le village, la villa Winter est entourée de mystère. Les guides sont autorisés à faire visiter uniquement la cour. Cette demeure construite par un ingénieur allemand, Gustav Winter, après la Seconde Guerre mondiale suscite de nombreuses rumeurs. Entre autres histoires extravagantes, on raconte que la villa aurait été une base secrète de soldats nazis ravitaillant des sous-marins allemands. La maison a servi de toile de fond à d'incroyables intrigues imaginées par des journalistes et des romanciers. 
C'est au pied du Pico de la Zarza, le plus haut sommet de Fuerteventura, que s'est établi le hameau agricole de Cofete. Ce village est connu pour sa plage de sable doré et la mystérieuse villa Winter.
Dans cette région au sud de la péninsule de Jandía, un véhicule tout-terrain comme une Jeep est de mise pour parcourir la piste accidentée. La route qui mène à Cofete traverse un relief aride, égayé par des cactus. Seuls quelques maisons et un restaurant composent le petit hameau.
Mais le véritable joyau de la région, c'est la plage de Cofete, longue de 10 km. Elle est souvent balayée par des vents soutenus. Les vagues forment de gros rouleaux très appréciés des surfeurs, mais la baignade n'est pas conseillée en raison des forts courants marins. Cette plage est comprise dans le parc naturel de Jandía, ce qui explique qu'elle soit pratiquement vierge de toutes infrastructures touristiques. Vous apprécierez particulièrement son aspect sauvage. De belles randonnées sont possibles le long du littoral.

 

4 – Plage de Sotavento

Plage de SotaventoLa plage de Sotavento, ce sont 10 km de bonheur blanc et bleu sur la côte sud-est de Fuerteventura. Cette plage, qui en regroupe en réalité cinq, prend place dans un décor surréaliste de collines de sable. Loin de l'affluence des stations touristiques habituelles, seuls les voyageurs et les Canariens se détendent paisiblement au bord de l'océan. Certaines plages sont ouvertes également aux nudistes.
Si vous êtes en quête de tranquillité et d'un cadre dépaysant, cette plage de la péninsule de Jandía répondra à vos attentes. Les langues de sable formées par les vagues et les camaïeux de bleus vous propulseront dans un autre univers ! La plage de Sotavento est l’une des plus grandes plages au monde et offre une multitude d'activités nautiques et bien d'autres loisirs à faire en famille ou entre amis au bord de l'eau. Les barrières naturelles créent des petits bassins peu profonds, parfaits pour s'amuser sereinement avec les enfants. En arrière-plan, les reliefs volcaniques recouverts de sable blanc accentuent le charme de ce paysage.
Bénéficiant de vents constants toute l'année, l'endroit est idéal pour pratiquer des sports de voile et de glisse : planche, kitesurf… Renseignez-vous auprès des écoles ou de votre hôtel si vous désirez apprendre à flirter avec l'océan.
Fin juillet-début août, Sotavento accueille le Championnat du monde de kitesurf et de windsurf. Cet évènement anime la plage avec les performances des meilleurs sportifs.
Les voyageurs classent toujours Sotavento dans le top 10 des lieux incontournables, à la fois pour son décor paradisiaque et pour son spot de windsurf incomparable.

5 – Betancuria

Village de BetancuriaSituée à 30 km de Puerto del Rosario, dans l'ouest de l'île, Betancuria, l'ancienne capitale fondée par Jean de Béthencourt, suscite l'admiration : avec ses rues pavées, ses maisons seigneuriales aux beaux portails, elle est considérée comme l'une des plus charmantes villes de Fuerteventura. Entourée de montagnes, elle rayonne dans ce décor coloré.
Dans le centre historique, vous pourrez voir l'église Santa María, datant du 15e siècle. Incendiée par les pirates, elle fut reconstruite au 17e siècle. Consacrée cathédrale du diocèse des Canaries en 1424 par le pape Martin V, elle ne garda ce statut que jusqu'en 1430. L'édifice possède une porte sculptée monumentale. À l'intérieur, vous pourrez admirer des retables anciens, le baptistère et la sacristie. La décoration marie des éléments normands, espagnols et arabes, visibles dans les plafonds, les fresques murales…
Profitez-en pour visiter le musée d'Art sacré, situé juste à côté. Des pièces d'une grande richesse y sont exposées.
Sur la place de l'église, la Casa Santa María est un ensemble à l'architecture splendide qui accueille le musée de l'Artisanat. Ce musée propose de découvrir des objets traditionnels et des outils liés à l'agriculture. Il est possible d'acquérir les œuvres d'artisans locaux : tisserands, potiers… qui travaillent sur place.
Betancuria possède également un musée Archéologique et Ethnographique qui expose de multiples pièces utilisées par les Mahos de l'île : outils en os ou en coquilles, objets en céramique…
À la sortie de la ville, vous ne manquerez pas de vous arrêter dans les ermitages, ou encore sur les ruines du monastère franciscain de Saint-Bonaventure.

6 – Ajuy

Ajuy

Durant votre séjour à Fuerteventura, Ôvoyages vous conseille de vous arrêter un moment dans le parc rural de Betancuria, à Ajuy.
Situé sur la côte ouest, le village se compose de petites maisons de pêcheurs et de restaurants où vous pourrez déguster des poissons fraîchement pêchés. Sa plage de sable noir, surnommée "plage des morts", se démarque des plages dorées de l'île. L’une des nombreuses explications attribue cette appellation aux féroces pirates qui pillaient jadis le long de cette côte.
La visite incontournable à Ajuy est celle de son monument naturel, classé espace naturel protégé depuis 1994. Il présente un grand intérêt scientifique car ses vieilles roches, ses sédiments océaniques et ses fossiles d'oiseaux permettent d'expliquer l'évolution géologique de l'île qui faisait partie, il y a des millions d'années, du continent africain. Le monument naturel d'Ajuy est également un poste parfait pour l'observation des oiseaux.

La Caleta Negra, ou crique noire, est parsemée de grottes naturelles creusées par l'érosion et l'océan. Elles sont, elles aussi, ouvertes au public. Les enfants seront particulièrement amusés par les histoires de pirates qui y cachaient leur butin. L'une de ces grottes servait à entreposer la chaux. Vous remarquerez d'ailleurs la présence de fours à chaux, une industrie prospère il y a fort longtemps. Plusieurs belvédères offrent des panoramas superbes sur le village d'Ajuy, la crique de la Caleta Negra et ses bateaux de pêche.
Non loin de là se trouve Puerto de la Peña, où Jean de Béthencourt et Gadifer de la Salle débarquèrent pour conquérir l'île au 15e siècle.

7 – Plages de Jandía

Plage de Jandia SotaventoSi vous résidez au Barceló Jandía Mar ou au Barceló Jandia Playa, vous pourrez accéder facilement et profiter des sublimes plages de Jandía situées sur la côte est de l'île allant de Morro Jable jusqu'à la Costa Calma.
Dans ce paysage de rêve aux plages de sable blond, chaque voyageur pourra trouver son bonheur. Les vacanciers en quête d'un endroit paisible où peaufiner leur bronzage privilégieront des plages comme celle de Morro Jable. Et les sportifs avertis, amateurs de sports de glisse et de voile, se rendront plutôt sur la plage de Sotavento qui réunit les conditions idéales pour la pratique de ce genre d'activités. Il existe des plages plus sauvages dans la région qui répondront aux attentes des aventuriers à la recherche d'un petit coin de paradis.
Une grande partie de la presqu'île de Jandía a été transformée en réserve naturelle en 1987. Poussez jusqu'au sud, sur la Punta de Jandía. Vous y verrez un phare construit en 1884. Un centre destiné aux visiteurs du parc naturel de Jandía y a pris ses quartiers. Vous pourrez vous prélasser sur la plage qui s'étale à ses pieds.
A noter : une partie de la plage est réservée aux nudistes. En traversant la péninsule de Jandía, vous atteindrez l'isthme de La Pared qui sépare la presqu'île du reste de Fuerteventura. Il est bordé par la Costa Calma et ses plages, considérées comme les plus belles de Jandía.

8 – Tostón et les lagons de El Cotillo

Torre de El TostonLes environs de El Cotillo, un ancien village de pêcheurs situé dans le nord-ouest, promettent de belles balades, entre culture et nature.
Pour contrer les attaques des Anglais au 18e siècle, les insulaires ont bâti la Torre de El Tostón. Toute en rondeur et en pierre, cette tour génoise est parée d'un pont-levis, d'un niveau inférieur et de deux étages. Sur le toit étaient disposés trois canons. Les rochers en contrebas rendaient l'accès difficile. Cette tour est classée Monument historique. Elle est devenue un espace culturel qui accueille régulièrement des expositions d'art contemporain.
À 5 km de El Cotillo, vous découvrirez un ensemble de trois phares construits à des époques différentes. Bâti en 1985, le dernier phare est toujours en activité, et surplombe l'océan de ses 30 m. La maison du gardien du phare a été transformée en musée de la Pêche traditionnelle. On y découvre la vie des pêcheurs grâce à des supports interactifs. Au pied du phare, un sentier vous emmènera dans une exploration naturaliste de la faune et de la flore, le long de la côte sauvage.
El Cotillo, ce sont aussi des lagons à perte de vue. Les vagues qui battent les falaises sont idéales pour surfer, mais elles sont plutôt réservées aux sportifs aguerris. Les amateurs de farniente préféreront lézarder sur les plages de sable fin. Dans l'eau peu profonde et transparente, les adultes et les enfants pourront partir pour une randonnée aquatique, équipés de masques, palmes et tubas. Les poissons nageant dans les piscines naturelles vous donneront la sensation de plonger au large d'îles tropicales.

9 – La Oliva

La Oliva, Fuerteventura

Capitale de l'île de 1839 à 1860 et centre administratif majeur après l'installation des colonels, La Oliva semble être une oasis émergeant du désert, blottie à l'intérieur des terres, dans le nord de l’île. La ville fut pendant longtemps le grenier de Fuerteventura. Son activité était alors axée principalement sur l'agriculture et l'élevage de chèvres.
Entourée de maisons traditionnelles, l'église de Notre-Dame de la Chandeleur a été édifiée au début du 18e siècle. Ses murs blancs forment un contraste saisissant avec les pierres noires d'origine volcanique de son campanile, qui servait à l'époque de tour de guet. À l'intérieur de l'édifice de style baroque, vous pourrez admirer toute une collection de peintures réalisées par des artistes canariens.

Mais le monument le plus emblématique de La Oliva, c'est certainement la Casa de Los Coroneles, la maison des colonels. Ce nom fait référence à ces gouverneurs militaires qui imposèrent leur pouvoir sur l'île du 18e au milieu du 19e siècle. La maison rectangulaire comporte un immense patio. Sa façade baroque présente des balcons et de nombreuses fenêtres avec des volets en bois sculpté. Son grand portail en pierre de taille est un plaisir pour les yeux.
Le Centre d'art canarien ou Casa Mané, du surnom de Manuel Delgado Camino, met à l'honneur les artistes contemporains de l'archipel. Vous aurez ainsi l'opportunité de contempler des œuvres d'Alberto Manrique, ainsi que les chèvres forgées d'Alberto Agullo.
Faites une dernière halte à la Casa Cilla. Ce musée rend hommage au passé agricole de la ville. Il est installé dans une ancienne grange à grains.

10 – Casillas del Ángel

Niché au centre de l'île, à une dizaine de kilomètres de la capitale Puerto del Rosario, découvrez le charmant village de Casillas del Ángel. Ce nom de "petites maisons de l'ange" est dû à la chapelle de l'Ange gardien, le premier lieu de culte du village. La chapelle est située dans le cimetière du village.
L’édifice le plus notable est l'église Sainte-Anne, érigée en 1781. De forme massive, son architecture est tout à fait remarquable. Le clocher-mur a été fabriqué à partir de pierre volcanique provenant des volcans du nord de Fuerteventura. Sa couleur noire se détache sur le blanc des enduits des murs. L'église compte de nombreuses œuvres religieuses : des peintures, dont une représentant le Jugement dernier, des statues de la Vierge Marie et de nombreux saints, dont sainte Anne, un retable en bois du 18e siècle. Ce dernier est finement travaillé en polychromie. Depuis 1991, elle est classée Monument d'intérêt culturel.
La place arborée du village est décorée par la sculpture d'un homme ayant à ses pieds un sac rempli de pommes de terre. Elle rappelle le passé agricole de la ville. En effet, les activités principales de Casillas del Ángel étaient autrefois l'élevage, et la culture de la pomme de terre. En continuant votre balade, vous pourrez admirer l'architecture typique de l'île : les maisons habillées d'enduit blanc, parées de balcons et de portes en bois ouvragé. Le plus bel exemple est un manoir situé en plein cœur de la ville.
Une visite dans un atelier sera aussi l'occasion de découvrir le riche artisanat local : des châles, couvertures, sacs tissés, et des chapeaux, paniers fabriqués en fibres de palme.

Flêche haut

 

+ 6 LIEUX INSOLITES


1 – Dunes de Corralejo

Le nord-est de Fuerteventura abrite le parc naturel des dunes de Corralejo. Dans cet espace protégé, vous pourrez découvrir les dunes de El Jable, le cratère de la Montaña Roja et la coulée de lave Montaña de Los Apartaderos.
Les dunes se déploient sur une bande côtière de près de 10 km, sur environ 18 km2. Ce sont les plus grandes dunes des Canaries, plus vastes encore que celles de Maspalomas à Gran Canaria. Vous pourrez aisément accéder aux dunes depuis Oasis Village, Corralejo Beach et un grand nombre d'autres établissements voisins.
Pour votre exploration, vous emprunterez la route qui traverse le parc. N'hésitez pas à marquer des arrêts pour admirer la diversité des reliefs. Si vous êtes chanceux, vous pourrez peut-être apercevoir quelques spécimens de la riche faune que compte le parc. Ces dunes servent en effet de refuge à de nombreuses espèces animales endémiques. Classé zone spéciale de protection des oiseaux, le parc est un véritable paradis pour les passionnés d'ornithologie qui pourront y observer des espèces en voie de disparition.
La zone la plus au sud offre un paysage volcanique aux ocres rouges qui détonnent avec le sable doré. Du sommet des montagnes, vous aurez une vue imprenable sur les îles de Lanzarote et de Lobos.
Dans ce petit désert au cadre enchanteur, vous partagerez votre temps entre baignade et balade les pieds dans l'eau. Les plus petits s'amuseront à faire du toboggan sur les grandes pentes de sable. Les sportifs auront prévu leur planche pour une session de surf sensationnelle.

 

2 – Église de Pájara

Eglise de Paraja à FuerteventuraAu sud-ouest de l'île, Pájara dévoile ses maisons de brique et ses vieilles demeures aux balcons en bois et patios, si typiques de la région. Elle a été fondée au début du 16e siècle par les habitants de Betancuria, attirés par les terres fertiles. La culture de céréales et l'élevage de chèvres constituaient alors les activités principales.
L'église Notre-Dame de Regla est le monument le plus intéressant de Pájara. Elle mérite une visite, notamment pour ses décorations d'inspiration aztèque. Ces motifs exotiques auraient été intégrés dans l'architecture par un ecclésiastique ayant séjourné au Mexique.
Notre-Dame comporte deux nefs. La plus ancienne, à gauche, date de la seconde moitié du 17e siècle. Elle est nommée nef de l'Évangile. Son portail est remarquable par le mélange de styles qu'il présente : baroque mexicain et détails aztèques (serpents se mordant la queue, plumes, soleil, lune, etc.). Il est fabriqué dans une pierre de couleur cuivrée. L'ensemble est surmonté de croix chrétiennes et de la colombe, symbole du Saint-Esprit.
La nef de l'Épître, à droite, a été ajoutée en 1733 pour agrandir l'église, devenue trop étroite pour les fidèles de plus en plus nombreux.
L'intérieur est un mélange de styles baroque, gothique et mudéjar. Chacune des nefs est dotée d'une sacristie, d'un chœur et d'un autel doré. Elles sont séparées par des colonnes de pierre soutenant des arcs. L'église abrite une statue de la Vierge Marie qui, dit-on, aurait été rapportée du Mexique. D'autres œuvres religieuses comme des retables, peintures et statues méritent le détour.

3 – Randonnée autour de la Caldera Hondo

Volcan de Calderon Hondo

Fuerteventura a connu une intense activité volcanique, ce qui explique les cratères qui se sont dressés dans le paysage il y a des millénaires. De toutes les randonnées à faire, Ôvoyages vous conseille la Caldera Hondo, ou "chaudron profond", une balade dans le nord de l'île qui vous laissera des souvenirs impérissables.
Cette excursion de près de 7 km en comptant l'aller et le retour peut se faire au départ de Corralejo ou de Lajares, la direction de la caldera étant parfaitement indiquée.
Contrairement à ce qu'on pourrait penser de prime abord, il n'est pas si compliqué d'accéder au sommet. Le chemin en montée est bien tracé, et la pente douce est adaptée au rythme de toute la famille.
À votre arrivée sur le site, vous serez ébloui par la Caldera Hondo qui se dévoile dans toute sa splendeur. De la plateforme aménagée à cet effet, vous plongerez votre regard dans ses profondeurs, en remontant les pentes recouvertes de cendres durcies. Il est possible de faire le tour du cratère pour mieux l'observer. La prudence est de mise avec la lave friable.
Peut-être aurez-vous la chance d'apercevoir quelques-uns des nombreux oiseaux et petits mammifères, notamment des écureuils, qui vivent dans cet endroit insolite et peu hospitalier.
Du haut du cratère, vous aurez une vue panoramique époustouflante sur la plaine. Les couleurs rouge orangé de la terre donnent à Fuerteventura des airs de désert des Mojaves. Vous verrez au loin les villages de La Oliva et de El Cotillo, avec en arrière-plan l'océan Atlantique.

4 – Île de Lobos

Ile de LobosAu large de Corralejo se dévoile l'île de Lobos, l'île des Loups, du nom des phoques moines (lobos marineros) qui y vivaient. 20 min de bateau suffisent pour rejoindre cette zone naturelle protégée. Ses 5 km2 sont un condensé des paysages de Fuerteventura, avec des marais salants, des étendues arides, un volcan et des criques de rêve. Il faut prévoir une journée pour faire le tour des sites les plus attrayants.
Un centre d'interprétation vous informera sur la biodiversité insulaire, sa géologie… Pour préserver les écosystèmes très fragiles, il est recommandé de ne pas s'éloigner des sentiers pédestres balisés.
El Puertito est un minuscule hameau aux petites maisons rustiques blanches et bleues, situé à quelques pas de l'endroit où vous débarquerez. C'est de là que vous partirez à la découverte des petites lagunes, en remontant vers le nord. Certaines plantes que vous verrez sont endémiques, à l'exemple de l'Aeonium Balsamiferum, une plante grasse arborescente parfumée.
Du haut de ses 127 m, le volcan de La Caldera vous offrira une vue dégagée sur les îles proches et sur les environs. Vous pourrez repérer en contrebas la Playa de la Concha, une magnifique étendue de sable fin. La pratique du snorkeling dans les eaux translucides de l'océan constituera une pause agréable.
Ôvoyages vous encourage à poursuivre votre chemin jusqu'au phare de Martiño. Construit au milieu du 19e siècle, il fut la première habitation permanente sur l'îlot. Depuis ce bâtiment, vous verrez au loin Lanzarote qui déploie ses plages de sable doré.

5 – Cueva del Llano

Dans le nord de l'île, à Villaverde, près de La Oliva, une visite insolite vous attend : celle d'une cheminée volcanique, la Cueva del Llano. Ce tube de lave ou jameo de près de 648 m se serait formé lors de l'éruption de la Montaña de Escanfraga, il y a quelque 800 000 ans. C'est l'un des plus anciens tubes de l'archipel des Canaries.
Avant de commencer votre exploration, Ôvoyages vous suggère de découvrir l'exposition du centre d'interprétation qui vous renseignera sur le passé géologique de l'île, ainsi que sur son écosystème. D'un grand intérêt scientifique, la Cueva est un lieu unique.
La visite se fait avec un guide. Équipé d'un casque et d'une lampe frontale, vous jouerez aux apprentis explorateurs dans les 400 m accessibles de la galerie souterraine. À certains endroits, vous verrez des salles de 6 m de hauteur qui vous impressionneront avec leurs stalactites et leurs stalagmites. Des fouilles ont mis au jour un site paléontologique riche en fossiles de vertébrés et de gastéropodes. Ce site a également permis de découvrir de nouvelles espèces d'araignées, comme la Maiorerus Randoi, une araignée troglobie, endémique de Fuerteventura, qui s'est adaptée à la vie dans le tube volcanique. Comme elle vit dans le noir, elle est complètement dépigmentée et presque aveugle. Rassurez-vous, elle ne présente pas de risques mortels pour l'homme et sa petite taille ne pourra pas vous effrayer ! Elle habite essentiellement dans la zone non accessible au public. Des squelettes de souris de lave, de cailles des Canaries attestent l'existence d'autres espèces endémiques, disparues avec l'arrivée des hommes et des animaux prédateurs.
La Cueva del Llano est un site majeur qui vous aidera à comprendre l'évolution géologique de Fuerteventura.

6 – Mirador de Morro Velosa

Vue de Morro VelosaL'un des lieux où vous aurez la vue la plus spectaculaire sur Fuerteventura est sans doute le Mirador de Morro Velosa, dans l'ouest de l'île.
Entre le parc rural de Betancuria et le village de Valle de Santa Inés, cet espace conçu par César Manrique, un célèbre artiste canarien, allie art et nature. Le jardin est planté de végétaux essentiellement canariens. Grâce à ses matériaux, ses formes et ses enduits couleur terre, le bâtiment se fond parfaitement dans le paysage. De grandes baies vitrées ouvrant sur l'horizon ont été posées pour que les voyageurs apprécient le point de vue au maximum. Se rafraîchir à la cafétéria est tout aussi impressionnant que passer un moment sur la terrasse d'où vous profiterez de la vue à 360° sur les paysages dénudés. Montagnes arides et vallons arrondis aux nuances ocre s'étendent à perte de vue. Cette immensité inspire la sérénité. Quelques rares villages et hameaux marquent le panorama avec leurs petites maisons blanches, et des ravins sinueux entrecoupent le paysage. En regardant attentivement, vous repérerez El Cotillo au nord et Antigua vers le sud. Avec des jumelles, il est même possible d'apercevoir quelques animaux évoluant dans cette zone désertique.

Le belvédère propose d'en connaître davantage sur l'évolution géologique des environs. Vous apprendrez ainsi comment les îles Canaries se sont détachées du continent africain et pourquoi Fuerteventura présente des reliefs aussi variés. Vous découvrirez également les peuples qui ont vécu dans ces milieux hostiles. Des expositions temporaires apporteront une touche culturelle à votre visite.

Flêche haut

 

+ ITINERAIRES CONSEILLES



1 – La route du sud au nord : villages pittoresques et vues imprenables

  • Distance : environ 130 km
  • Durée : 2 journées

Vous voulez traverser l’île de Fuerteventura ? Ôvoyages vous invite à suivre un itinéraire qui vous mènera du sud au nord en traversant des paysages à couper le souffle.
Au départ de la station balnéaire de Morro Jable, longez la Costa Calma. Cette côte vous réserve des plages de sable fin et des eaux turquoise où il fera bon vous baigner. Remontez jusqu'au village de Pájara. L'église d'inspiration aztèque est une curiosité architecturale. Non loin de là, dans la charmante ville de Betancuria, ne ratez pas l'église, le musée d'Art sacré et le musée de l'Artisanat. Et si vous voulez en prendre plein la vue, rendez-vous au Mirador de Morro Velosa. Depuis le belvédère dominant Fuerteventura, vous contemplerez un panorama incomparable. Poussez jusqu'à La Oliva qui regroupe plusieurs sites intéressants, comme l'église de Notre-Dame de la Chandeleur, la maison des colonels et le Centre d'art contemporain canarien. Terminez votre circuit aux dunes de Corralejo, petites sœurs des dunes du Sahara.

2 – Randonnées pédestres : entre désert et parcs naturels

  • Distance : varie selon les parcs
  • Durée : 1/2 journée à 1 journée

Une incroyable diversité de paysages s'impose au regard sur Fuerteventura. Se promener à pied reste le meilleur moyen pour les apprécier pleinement. Ôvoyages a sélectionné pour vous les trois parcs naturels de Fuerteventura à ne pas manquer durant votre escapade canarienne.
Explorez le parc rural de Betancuria, localisé à l'ouest de l'île. La succession de reliefs et de végétation a de quoi surprendre. Vous serez tantôt plongé dans des forêts de pins, tantôt face à des immenses espaces ocre. Ce sera pour vous l'occasion d'approcher différemment la biodiversité insulaire.
Le parc des dunes de Corralejo, le plus vaste de Fuerteventura, est un incontournable. Ses dunes sont tout aussi spectaculaires que celles de Maspalomas, à Gran Canaria.
La presqu'île de Jandía, située au sud de Fuerteventura, invite à parcourir son parc naturel. Les vallées, crêtes et plages proposent une randonnée forte en contrastes. L'immersion dans ces écosystèmes très différents ravira les passionnés de nature.

3 – Art rupestre : laissez-vous emporter par l’Histoire

  • Distance : environ 62 km
  • Durée : 1 journée

Les environs d'Antigua et de La Oliva regorgent de vestiges laissés il y a des millénaires par les premiers habitants de Fuerteventura, les Mahos. Si vous êtes passionné d'archéologie et d'histoire, Ôvoyages vous conseille la visite de quatre sites archéologiques majeurs : La Atalayita, Montaña Blanca de Arriba, Barranco del Cavadero et Montaña de Tindaya.
Commencez votre circuit par le village en pierre de La Atalayita. Un musée abrite les objets et outils trouvés lors des fouilles.
À la Montaña Blanca, vous pourrez admirer de beaux exemples d'art rupestre : inscriptions gravées dans la pierre, motifs géométriques…
Près de La Oliva, le site de Barranco del Cavadero rassemble de nombreux panneaux gravés de caractères latino-canariens et libyco-berbères, disposés horizontalement ou verticalement.
Achevez votre périple par la Montaña de Tindaya. Ce site au caractère sacré, l'un des plus riches de Fuerteventura, possède environ 300 gravures podomorphes (pieds humains), 25 panneaux présentant des écrits, des dessins en forme de bateau et des motifs géométriques rectangulaires et rectilignes.

Flêche haut

 

+ GUIDE PRATIQUE



Infos pratiques

Fuerteventura vue du cielPour se rendre à Fuerteventura, les ressortissants européens doivent présenter une carte nationale d'identité ou un passeport en cours de validité. Les enfants doivent posséder leurs propres papiers d'identité. Pour pouvoir justifier de son identité en cas de perte ou de vol de ses papiers, il est prudent de faire des copies et de les placer dans des endroits sûrs.
Il faut prévoir 4 heures de vol au départ de Paris pour atteindre Fuerteventura. Sur l'île, vous devrez retarder votre montre d'une heure par rapport à la France.
Archipel espagnol, les Canaries font partie de la zone euro. Il est inutile de retirer une somme importante avant le départ. La plupart des infrastructures touristiques acceptent les cartes bleues, et l'île est bien dotée en distributeurs automatiques.
Séjourner à Fuerteventura ne nécessite pas de vaccin particulier, néanmoins Ôvoyages vous recommande de vous faire vacciner contre le tétanos. En cas de besoin, vous trouverez des médicaments espagnols tout aussi efficaces sur place. Cependant, il est toujours judicieux de prévoir une trousse à pharmacie. Les traitements prescrits par votre médecin devront être accompagnés de leur ordonnance, qui peut être demandée par la douane.
L'eau proposée sur l'île est potable. Elle subit un traitement de désalinisation.
Fuerteventura bénéficie d'un courant électrique à 220 V, mais il est possible de trouver encore du 110 V dans certains endroits.

Que mettre dans sa valise

Ôvoyages vous donne quelques conseils afin que vous prépariez au mieux vos valises pour votre séjour en toute décontraction sur l'île.
Quelle que soit la période à laquelle vous partez, il est préférable d'emporter des vêtements en fibres naturelles comme le lin ou le coton. Confortables et légers, ils sont particulièrement agréables à porter lorsqu'il fait chaud. Un gilet et un foulard seront appréciés pour les soirées un peu fraîches.
Vous rangerez aussi dans votre valise des produits anti-moustiques.
Un guide de conversation se révèle toujours utile lors d'un voyage. Il simplifiera vos échanges en espagnol avec les insulaires.
Pensez à amener un appareil photo pour fixer les plus beaux moments de votre voyage. Prévoyez des cartes mémoire supplémentaires car vous deviendrez certainement un inconditionnel des paysages de Fuerteventura !

Conseils

À chaque destination ses coutumes, Fuerteventura n'y échappe pas. Pour ne pas commettre d'impair et respecter au mieux les habitudes des insulaires, Ôvoyages vous fait part de quelques recommandations.
Les Canariens sont très hospitaliers et serviables, ils vous aideront volontiers si vous êtes confronté à un problème.
Les restaurants et les bars comprennent généralement la TVA dans les prix indiqués. Mais il vaut mieux demander confirmation avant de passer votre commande. Vous pourriez avoir une mauvaise surprise au moment de régler l'addition. Il est d'usage de laisser un pourboire, même si le service est inclus dans la note.
Certains lieux exigent une tenue adaptée. Pour entrer dans les églises par exemple, les femmes devront se couvrir les épaules et les hommes devront porter un pantalon.
Les plages sont plus décontractées. Si vous souhaitez vous adonner au nudisme, l'office de tourisme vous indiquera les plages autorisées.

Pour visiter Fuerteventura, vous pouvez louer un vélo, un scooter, un quad. Vous devrez juste fournir votre permis de conduire pour la location d'une voiture. Soyez prudent sur la route et respectez les limitations de vitesse. Dans le cas contraire, vous risquez d'être sanctionné. Des ferries font la navette entre les îles. Vous ne pourrez pas y embarquer les véhicules en location.
Si vous avez des envies d'excursions ou d'activités, n'hésitez pas à solliciter notre représentant local Ôvoyages. Il est à votre disposition pour faire de votre séjour un moment inoubliable et d'immersion canarienne.

Jours fériés / dates importantes

  • 1er janvier : jour de l'An (Año Nuevo).
  • 6 janvier : Épiphanie (Los Reyes Magos). De splendides cortèges défilent dans toute l'île.
  • 2 février : Chandeleur (Romería à Candelaria). Le carnaval a lieu dans cette période (février-mars). De nombreux défilés costumés et des concours animent les villes.
  • 19 mars : Saint-Joseph (San José).
  • Jeudi saint et Vendredi saint (Jueves Santo, Viernes Santo), veille de Pâques (Semana Santa). Fuerteventura voit défiler de nombreuses processions religieuses et chemins de croix.
  • 1er mai : fête du Travail (día del Trabajo).
  • 30 mai : fête des îles Canaries.
  • 1er dimanche de juin : Corpus Christi, Fête-Dieu. Des tapis de fleurs décorent les rues des villes et villages où passeront des processions religieuses, en hommage au Seigneur.
  • 25 juillet : Saint-Jacques, patron de l'Espagne (Santiago).
  • 15 août : Assomption (La Asunción) et fête de Notre-Dame de la Candelaria (Nuestra Señora de la Candelaria), patronne des Canaries.
  • 3e dimanche de septembre : L'île célèbre la Virgen de la Peña, à Betancuria.
  • 12 octobre : jour de l'Hispanité ou Colombus Day, fête nationale. Des jeux, défilés, divertissements sont organisés pour cette occasion.
  • 1er novembre : Toussaint (Día de todos Los Santos).
  • 6 décembre : anniversaire de la Constitution espagnole.
  • 8 décembre : Immaculée Conception (La Immaculada Concepción).
  • 25 décembre : Noël (Navidad).

Flêche haut

+ Découvrez nos séjours à Fuerteventura